Un Bébé Quand on Veut!

Mes enfants, je les ai eu quand je l’ai voulu! Enfin presque… Juste 1 an de contre-temps et d’un peu de stress pour le 1er. Mais j’ai eu de la chance.

J’ai été chanceuse. J’ai rencontré l’homme idéal pour faire un papa parfait à 19 ans. A 24 ans, j’étais maman pour la 1ère fois.

Mais si ce jeune homme rencontré à 19 ans n’avait pas été le bon ? Si j’avais été de déception amoureuse en déception amoureuse, voyant mon rêve de devenir maman s’éloigner, comment l’aurai-je vécu ?

Devenir maman jeune était on peut le dire, un de mes objectifs de vie, beaucoup plus qu’une grande carrière.

A quoi bon rêver d’une grande carrière ? Quand on devient maman, pour la plupart, on n’a plus qu’une envie travailler moins pour voir plus ses enfants et cela a été confirmé avec toutes mes amies.

Si je n’avais pas rencontré The One si tôt, je pense que j’aurai continué mes études. J’aurai peut-être plus fait la fête. Les années se seraient écoulées doucement mais sûrement.

Qu’on le choisissent ou non, il arrive un âge où devenir maman se complique un peu…

Nous les femmes, nous n’avons pas la chance des hommes. Notre stock d’ovules est limité. Un jour il s’épuise. La qualité de tout ce qui permet de devenir maman se dégrade, plus ou moins vite selon les femmes. Et parfois, le jour où l’on est enfin prête à devenir maman, il est trop tard.

Outre Atlantique, là où c’est permis, certaines femmes, qu’elles aient envie de s’amuser avant d’avoir des enfants ou qu’elles n’aient pas encore trouvé l’homme de leur vie, prennent le partie de faire congeler leurs ovules en vue de les utiliser le jour où elles en auront besoin.  En France, cette technique n’est permise que pour les jeunes filles souffrant d’un cancer et dont la fertilité est mise en danger.  Il faut compter 3000€ pour faire congeler ses ovules à l’étranger, sans avoir la garantie qu’un jour ces ovules donneront de beaux bébés…

« Près de mille bébés ont déjà été conçus à partir d’ovocytes « vitrifiés » dans le monde… »

« Notre époque valorise la puissance humaine. Quand la nature, et en l’occurrence l’horloge biologique, prend le dessus, on le vit comme un affront, explique la philosophe Marie Gaille, qui s’intéresse aux problématiques de dédir d’enfant. Et on voudrait quand même maitriser un peu tout ça » … »Cette pulsion de contrôle est critiquable. Mais ne diabolisons pas ces femmes, qui sont en souffrance. Certaines sont ravagées par le désir d’enfant. »

« Cette méthode est un moyen d’autonomisation et d’émancipation des femmes, parce qu’elle leur permet de s’acheter un peu de temps biologique »

source Grazia n°111

Comme certaines futures mamans organisent des baby shower, les femmes congelant leurs ovules organisent parfois des freezing parties pour fêter ça!

Aujourd’hui, certaines femmes attendent donc des dons d’ovules de la part d’autres femmes pour espérer devenir maman et certaines, encore à la recherche du prince charmant ou de quelques années de sorties célibataire font congeler leurs ovules pour elles.

Si la pratique n’est pas encore autoriser en France, il se pourrait qu’elle le soit un jour…

Jennifer Aniston aurait eu recours à cette technique lors de son quarantième anniversaire (déjà!?)

Dans mes très grandes sources d’inspirations, dans la série « Du côté de chez Fran« , Fran, l’ancienne Nounou d’enfer, devenue maman de 2 ados mais aussi cougar fait congeler ses ovules dans le cas où la méthode naturelle ne fonctionne pas le jour où son jeune amant voudra des enfants.

MissBrownie

Publicités

4 réflexions sur “Un Bébé Quand on Veut!

  1. Merci beaucoup de ta contribution!!! Je trouve qu’il y a énormément de questions au travers de cet article… Les questions éthiques bien entendu viennent en premier lieu, puisque les pays ne statuent pas de la même manière sur ce point…
    Ces questions éthiques n’étant pas que de nature biologique (puisque ça n’est pas le congélation des ovules en elle-même qui fait débat mais son contexte) mais aussi économico-sociétales (vu le tarif demandé, l’égale accessibilité à ce moyen de procréation étant plus que discutable…).
    Les questions sociétales aussi, au coeur desquelles s’entremêlent les revendications de libération de la femme (les maternités étant malheureusement un frein indéniable aujourd’hui aux carrières professionnelles) et d’égalité des sexes (après tout les hommes peuvent concevoir jusqu’à un âge très très très avancé) mais qui laissent aussi apercevoir a contrario quelle ignoble pression la société fait peser sur les femmes, les poussant jusqu’à faire un choix lourd médicalement (le prélèvement d’ovocytes n’est tout de même pas une promenade de santé) et humainement (devenir mère tardivement)…
    Enfin, il m’apparaît assez clairement que cette technique dans sa soit-disant dimension de libération de la femme, ne fait que l’enchaîner un peu plus à son médecin…ce qui, personnellement, me laisse songeuse…

  2. Je suis un peu comme Mme Déjantée, songeuse que face à un souhait de maternité tardive on pense d’emblée à une certaine forme d’acharnement médical, et qu’on ne parle jamais … d’adoption, alors que tant d’enfants de par le monde auraient besoin d’une famille.

    Cela dit, qu’on soit homme ou femme il y a un âge où il faut savoir renoncer, un enfant a droit a des parents un minimum en forme.

  3. Rien à ajouter sur ce que dis Mme Déjantée. Un bébé quand on veut… je dirais quand on peut. Si avant nos mère n’avait pas le choix car il n’y avait pas forcément la contraception, aujourd’hui le quand on veut devient quand on peut : professionnellement, financièrement, et personnellement. Il y a bien des barrages.
    Les études en font également parti. Combien d’amies ont privilégié les études et n’ont pu construire une vie affective et donc familiale…
    Effectivement une question pas simple…

  4. Pingback: S’affranchir de notre héritage sociétal [mini-débrief] « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.