Attendre un premier enfant

Attendre un enfant pour la première fois, il n’y a rien de plus incroyable dans la vie d’une femme… et de plus flippant ! Cela se passe dans notre corps, en nous, et on ne comprend pas toujours ce qui arrive. Nausées, bouffée d’énergie, envie de massacrer tout le monde… puis les premières bulles et les premiers coups donnés. Une aventure incroyable.

Pour traverser la grossesse le plus paisiblement possible, on s’informe. Et on lit beaucoup. « J’en suis à 21 SA, que se passe-t-il ? Est-ce normal cette douleur ? On le sait quand que c’est le bon moment pour aller à la maternité ? » On a terriblement besoin d’avoir des réponses, parfois même à des questions saugrenues comme « est-ce que je peux manger du saucisson de tante Lucette enceinte alors que je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose ».

Parmi les livres les plus plébiscités, celui de Laurence Pernoud « J’attends un enfant ». C’est vrai qu’il est complet mais du coup il a le défaut de sa qualité : il ne traite pas en profondeur de certaines questions, notamment l’allaitement qui mérite à lui-seul un ouvrage assez épais (qui apparemment n’existe pas puisqu’il y a de trop nombreux professionnels de santé qui travaillent auprès des mamans vraiment nuls sur le sujet de l’allaitement maternel… bref…).

Moi, naïve nullipare, je l’ai acheté. Et pas seulement celui-là. Au moins 3 autres.
Et ce matin, je regardais ce livre, avec mon regard (un peu, si peu) expérimenté de maman de 2 ans. Et j’avais envie de faire une sorte de « retour sur expérience » sur ce livre.

Non parce que clairement, ce livre, en vrai, il n’est pas loin d’être un bon ramassis de bêtises non ?

Oui bon, j’exagère.

Quoique…

L’évolution psychologique de la mère pendant la grossesse : je me marre. En gros (très gros) le premier trismestre on fait face aux doutes et aux incertitudes. Le deuxième, tout est cool Raoul. Le troisième on ronge son frein et on attend impatiemment la naissance, préparant l’arrivée de bébé, et plein de rêves ou de cauchemars. Perso, je faisais presque moins de rêves que pas enceinte, tellement j’étais fatiguée. Et la frénésie du ménage de la veille de l’accouchement, je l’attends toujours. Des généralités qui sont là sûrement pour donner des repères aux femmes qui n’ont jamais été maman.

Là où je rie à gorge déployée, c’est la partie « Bien se nourrir » et le paragraphe « Varier, c’est facile » quand on sait que la plupart des femmes enceintes doivent traverser, d’après les témoignages autour de moi, une phase alimentaire des plus anarchiques de leur vie et… étrange. « De la saucisse avec du chocolat ? Ouaaaah carrément ! »

En fait, ce qui me fait un peu tiquer dans ce livre, c’est le ton injonctif « surveillez votre poids », « que FAUT-il manger », « ce que vous DEVEZ faire pendant la dilatation » : j’ai l’impression que c’est un guide pour être la parfaite femme enceinte. Et ça, j’aime pas trop. Les « il faut » ou les « on doit »… Nous on sait, toi t’appliques. Mouais…

Enfin, la palme est décernée à la layette de bébé conseillée : 4 pyjamas… 6 bodys…  3 bavoirs… A moins de faire des machines tous les jours et d’avoir un sèche-linge… Ne rêvez pas ! Prévoyez un peu plus, même s’ils grandissent vite, ils se salissent bien plus vite encore.

Ceci dit, je me moque, mais cet ouvrage est très complet. Très informatif et factuel. Si vous cherchez du concret, il vous le faut. Une mention spéciale au « Memento pratique » en fin de l’ouvrage qui est un récapitulatif incroyable des prestations, de l’équipement nécessaire pour bébé, des sortes de check-listes en quelque sorte.

Mais la grossesse, à mon sens, n’est pas qu’une aventure physiologique. Il y a tellement de choses qui se jouent au niveau des émotions, de la redistribution des rôles dans la famille… Ce livre manque un peu de cela… Un peu de soi, d’humain, car après tout, chaque grossesse est unique.

Il peut aussi faire peur par son exhaustivité, autant en ce qui concerne les complications de grossesse que les malformations possibles de l’enfant… Au moins on est informé, mais un peu angoissée ! Et sur la quantité de conseils donnés ! Il ne faut pas moins de 9 mois pour le lire et le digérer.

Bon, j’avoue, avec le recul, il y a des parties qui sont pas mal, celle de l’allaitement notamment, que j’aurais dû lire plus attentivement. Cette partie qui représente même pas deux pages pleines, met en garde la maman. Oui, en garde. Et de manière assez perspicace :

Vous désirez allaiter ? Tant mieux, dites-vous seulement que si vous avez pris cette décision, il faudra vous y tenir, et que si l’on essaie de vous imposer le biberon, ce sera à vous d’imposer la tétée si vous l’avez choisie. Tenez bon. Comme l’a dit une lectrice, c’est vous qui allaitez votre enfant, ce n’est ni votre amie ni votre mère, ni l’infirmière, vous êtes unique, votre bébé aussi.
Ce ne sera pas toujours facile, on vous entourera de conseils, on vous fera des critiques : « Tu t’y prends mal », « Vous le laissez trop longtemps au sein », « Ton lait n’est pas assez riche », « Êtes-vous sûre d’avoir assez de lait? » Tout cela est dur à entendre si les débuts sont difficiles : montée de lait douloureuse, crevasses, bébé qui refuse de téter, qui pleure, etc. Il faut avoir de la volonté pour continuer, mais quel résultat ! « Avoir un enfant c’est le bonheur. Allaiter son enfant, c’est deux fois ce bonheur », m’écrit une lectrice.
Les débuts de l’allaitement exigent donc patience, persévérance et volonté – pas toujours, mais souvent – et parfois les mères se découragent et abandonnent alors que si elles étaient soutenues, elle reprendraient confiance en elles et pourraient allaiter leur enfant.

Je plaisante, mais ce livre est tout de même très bien… pour une première grossesse.

Chrystelle Kiki the Mum

Publicités

11 réflexions sur “Attendre un premier enfant

  1. Moi qui n’ai pas attendu de tomber enceinte pour tremper ma frite dans le chocolat chaud, je me demande ce que ça va donner…
    (Voilà un commentaire très utile hein… ^-^)

  2. Merci de ce retour sur un incontournable de la littérature future maman!!! Tu verrais la gueule du bouquin que je lisais pendant ma grossesse de l’Anté-pré-ado, je l’ai ressorti récemment, juste pour rire!!! On nous prenait pour des gosses demeurées!!!
    Ceci étant, Brioche oblige, j’ai pas mal été traîné sur les sites proposant un descriptif de « la grossesse semaine par semaine »… c’est absolument pitoyable!!! Je me dis qu’il serait grand temps de faire la même chose mais en plus actualisé, en plus intelligent, et en moins dogmatique (le côté: je vais vous dire dans quel état émotionnel vous êtes censée vous trouver est le plus édifiant!!)… m’enfin, je n’ai qu’une vie!!!!

    • Ce qui est rassurant pour la nullipare que je suis, c’est de savoir vers qui me tourner si un jour je commence cette aventure. Merci les filles !

  3. J’avais acheté aussi (avec la grossesse semaine par semaine… j’assume! ^^)
    Avec le recul, je me rend compte que je ne l’ai pas vraiment utilisé. Je ne l’ai pas trouvé terrible, pour les même raisons que toi. Quand à la physiologie de la grossesse, elle était bien mieux décrite dans le livre sur la grossesse semaine après semaine. (même si ça reste des moyennes donc pas forcément d’équerre pour un cas particulier… et ça, c’est rarement souligné dans les livres. ^^)

  4. Je viens de recevoir « Attendre un bébé… autrement » aux éditions La Plage, et quoique je n’en ai lu pour le moment qu’un tiers environ, j’ai l’impression que c’est un bon complément aux livres plus conventionnels. Ca ne remplace pas si on a envie de suivre semaine par semaine le développement du bébé (ce qui est aussi mon cas ^_^) mais ça parle du projet de naissance, des différentes façons d’aborder l’accouchement (du super nature au super médicalisé), des différentes préparations, etc. Le discours me paraît en tout cas plus moderne et plus « alternatif, » donc plus sur ma longueur d’onde, que le « Livre de bord de la future maman » que j’ai aussi acheté en poche.

    • Tu as raison de souligner cet ouvrage qui est bien évidemment un incontournable aujourd’hui!!! Ma réflexion portait surtout sur les ressources disponibles en ligne, les plus immédiates pour le plus grand nombre, et qui sont encore très empreintes de préjugés plus ou moins faux et rétrogrades…les ouvrages existent et c’est heureux, néanmoins, comme tout contenu culturel, ils posent la question de l’accessibilité au plus grand nombre… et j’avoue que c’est un point qui me tracasse assez, y compris dans le cadre des Vendredis Intellos…

      • C’est très vrai. Celui de La Plage coûte quand même 29.90€ neuf ! Il est très fourni, avec beaucoup de pages, mais c’est une dépense non négligeable. Personnellement, je l’ai acheté à moitié prix sur un site de revente de livres d’occasion, et j’en profite pour rappeler à celles pour qui ça ne serait pas déjà une évidence qu’en matière de grossesse et de petite enfance, le marché de la seconde main est florissant (on le comprend aisément !). Ca vaut le coup/coût de prendre le réflexe — tout au moins pour ce qui ne pose pas de problème (réel ou perçu) d’hygiène.

        • Tu as tout à fait raison, malheureusement, je ne parlais pas que d’accessibilité financière (même si je partage totalement ton avis pour ce qui est du marché de l’occasion)… La culture du livre n’est pas si évidente que ça…je parle en connaissance de cause, ma grand mère étant illettrée pour n’avoir jamais (ou presque) pu aller à l’école…

      • Ah oui, c’est encore plus vrai, tu as raison — je ne pense pas assez au privilège que l’accès à la lecture représente. Et si on n’est pas en mesure de consulter des livres, si on se retrouve avec seulement les infos glanées au petit bonheur la chance sur Internet ou soutirées péniblement à des médecins ultra pressés, c’est sûr que l’expérience de la grossesse doit être toute autre.

  5. Pingback: Nos rapports ambigus à l’héritage parental [mini debrief] « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.