Connaitre et maitriser son périnée : les retrouvailles avec son corps

Après mes deux accouchements, j’ai choisi de faire ma rééducation périnéale selon la méthode « Connaissance et Maitrise du Périnée » (CMP). J’en ai d’ailleurs parlé sur mon blog personnel ici. Et puis aussi à la tévé, lors d’une émission des Maternelles.

Je souhaitais en parler lors d’un Vendredi Intello, un peu moins sur mon expérience personnelle et  plus sous l’angle des apports de la méthode dans la (re)conquête du corps de la femme après son accouchement.

Pour en parler, je m’appuye sur le site de l’Institut Naissance et Formation, qui a pour objectif de former les sages femmes et kinesithérapeuthes à la méthode CMP.

Pour rééduquer son périnée il y a plusieurs possibilités :

  • l’électrostimulation via une sonde qui envoie des impulsions électriques, un peu comme Sport Elec ;
  • le biofeedback, avec une sonde, toujours, qui permet de visualiser les contractions sur un écran ;
  • les méthodes manuelles, où, pendant un toucher vaginal, on contracte en réponse des pressions du thérapeuthe;
  • la CMP, dont je vais vous parler.

La CMP, comment ça se passe ?

Chaque consultation est individuelle et comprend trois parties :

  • l’accueil avec écoute de la femme, de son quotidien et le travail réalisé,
  • la vérification des exercices et l’apprentissage de nouveaux exercices
  • la prescription du travail personnel à faire au quotidien jusqu’au prochain RDV

La méthode CMP repose sur des principes de respect et d’écoute de la femme :

  • la patiente sera toujours prévenue de chacune des étapes de la consultation et surtout de l’examen clinique par l’observation et le toucher vaginal
  • la praticienne sera à l’écoute de ce que la femme a à lui dire, de façon verbale ou autre et surtout en tiendra compte.

Démarrer chaque séance par un petit retour (fait par la patiente !) sur les évolutions depuis la dernière séance lui permet d’exprimer ses ressentis et ses interrogations éventuelles. La partie de vérification des exercices est un moment important de validation des ressentis de la patiente.

Je trouve cette écoute primordiale. J’ai par exemple vécu un toucher vaginal assez surréaliste où je disais  au kiné que j’avais l’impression que le coté gauche de mon vagin était plus faible et répondait moins bien que mon coté droit. Il m’a simplement répondu : « Non. ». J’ai trouvé incroyable qu’on me dise « Non, vous ne ressentez pas cela ». Je suppose qu’il voulait dire que cette impression n’était pas fondée et que cela n’était probablement qu’une question de sensibilité. Mais cette formulation maladroite m’a simplement enfermée dans le rôle de la spectatrice un peu crétine qui ne comprend pas grand chose à ce qu’il se passe. (Je ne suis pas retournée voir ce kiné. Au bout de deux séances avec lui,  j’avais l’impression de ne plus comprendre ce que mon corps me disait et je n’osais plus poser aucune question.)

La CMP permet donc à la femme de se connaitre, de savoir s’écouter et surtout de faire confiance aux signaux que le corps lui envoie. Avec un corps qui a subi tant de changements (une grossesse et un accouchement, c’est assez phénoménal en si peu de temps), c’est limite si on n’a pas besoin d’une rééducation globale pour réinvestir notre enveloppe corporelle !

Les premières consultations sont consacrées aux diagnostics détaillés, les suivantes aux traitements et enfin les dernières au bilan et à la mise en place d’une hygiène périnéale.

L’autre point fort de la méthode est cette éducation à « l’hygiène périnéale ». A la fin de la rééducation, la femme est en parfaite compétence pour rééduquer son propre corps : elle sait, et pour toute sa vie.

L’objectif de la CMP se situe dans une optique d’autonomie et de prévention en Santé Publique. La méthode « Connaissance & Maîtrise du Périnée » est une méthode éducative de rééducation périnéale qui propose une prise en charge dans une visée d’autonomie de la personne.

En conclusion, la CMP est selon moi une méthode véritablement féministe, car elle « rend » la pleine maitrise de leur corps aux femmes. Et si je suis autonome dans la maitrise mon corps, je suis en confiance. Bref, il s’agit d’une

  […] rééducation périnéale dans le respect du corps, tout en apprenant à mieux le connaître, l’écouter, le sentir…

Pour obtenir la liste des praticiens de la CMP, il suffit d’envoyer un mail précisant le (ou les) département(s) souhaité(s) à  cmp.info@free.fr .

La Tellectuelle

Publicités

38 réflexions sur “Connaitre et maitriser son périnée : les retrouvailles avec son corps

  1. Ton article m’intéresse vraiment, je vais même en parler à ma copine-kiné qui m’a suivi pour la rééducation en biofeedback. Elle devrait y être sensible! Merci encore.

  2. Merci de ta contribution sur ce sujet qui te tient à coeur!!! Personnellement, j’approuve à 300% les méthodes qui nous permettent de nous connaître et nous réapproprier notre corps… nous n’appartenons pas au corps médical et c’est ça qu’il faut aussi garder à l’esprit!! A part pour l’Anté-pré-ado, j’ai toujours fait de la rééducation périnéale.. mais alors te dire avec quelle méthode???!!! Il y avait une partie d’électrostimulation, que je n’aimais pas du tout parce que j’avais l’impression d’avoir envie de faire pipi..!! Une partie de bio-feed back où je jouais à une sorte de jeu vidéo actionné par mon périnée (ça c’est la version officielle pour faire croire à Mr D que la vie de jeune accouchée est palpitante!!) et il y avait une partie basée effectivement sur des techniques manuelles mais pas en réponse à des points d’appui, il fallait plutôt effectuer des « figures »‘…. mais voilà je n’en sais pas plus, à part que je ne fais pas pipi dans ma culotte..!! :D

    • Je crois qu’elles sont complémentaire, puisque le thérapeute (SF ou kine) doit forcément « vérifier » à un moment ou un autre que l’on contracte correctement.
      Mais la majorité des exercices se fait sans rien dans le vagin et pour moi, après la période « open-touffe » que sont la grossesse et l’accouchement, c’est un véritable « argument de vente ».

      • Elles sont complémentaires en effet.. la CMP intellectualise si j’ose dire le plancher pelvien et le vagin et la rééducation active dynamique manuelle , la SEF et le BFB, fonctionalise ce même espace. Il existe des poids vagina-ux pour travailer à domicile tranquillement et continuer à renforcer la musculature, il existe des stimulateurs pour aider cette récupération.. il y a quand même pas mal de moyens mis en oeuvre maintenant

  3. Grrr, j’aurais adoré connaître ces méthodes, ne serait-ce que la méthode manuelle. J’ai effectué ma rééducation au cabinet de SF où j’avais fait ma préparation. Et on m’a dit: voilà, on fait la rééducation à l’aide d’une sonde. Point. On ne m’a jamais parlé d’autres méthodes et je ne me suis pas plus renseignée que ça sur la question. Pour mon prochain bb, ce sera différent, ça c’est sûr! Se réapproprier son corps, le connaître, c’est être active, et oui c’est féministe, et oui, c’est nécessaire!

    • il y a de tout dans ce champs d’activité… des SF qui travaille seulement à la main et c’est insuffisant, des SF qui travaillent qu’avec la sonde et c’est insuffisant, des kinés qui travaillent à la sonde et c’est insuffisant et des kinés (plus rares) qui travaillent à la main et c’est insuffisant.. conclusion utiliser l’éventail des techniques est la solution..

  4. Très intéressant, je pensais que c’était la méthode usuelle. Ici, au Québec, c’est celle que j’ai eu et que j’ai trouvé très agréable (tout est relatif). Un petit entretien de 5-10 minutes en début de séance pour les questions (comment ça se passe les exercices? Ça va, vous ? Avez-vous fait du sport cette semaine ?- Il fait beau en ce moment, non ?) et puis des exercices imagés et un programme de travail à la maison. Bon à toute médaille son revers, la rééducation périnéale n’est remboursée ici que par certaines assurances privées …

    • C’est intéressant de découvrir les pratiques de l’autre coté de l’Atlantique (dommage pour le remboursement. Vous avez peut-être moins de problème de descente d’organes ou prolapsus ?)

    • Je suis allé faire des conférences et former au Québec il y a 15 ans des thérapeutes mais l’approche est différente c’est vrai plutôt anglo-saxonne dirais je .. avec toute cette partie sous jacente d’interdits du toucher qui n’est pas notre problème en Europe.

  5. J’essaie de franchir le cap et d’envisager une rééducation. C’est sûr qu’alors j’aimerais me tourner vers la méthode CMP. Merci pour ces détails qui me le confirme :)

  6. Pingback: Quand Maternité rime avec Respect… « Les Vendredis Intellos

  7. j’ai utilisé cette methode,mais soit je n’ai pasassez bien réalisé les exercices seule ala maison,soit ils ne sont pas toujours tres efficaces,2ans apres j’ai toujours des fuites quand je saute,eternue etc..pourtant tres sportive et continuant le sport,je pense que cette methode n’a pas cette efficace sur moi.

    • cette méthode ne régle qu’une partie des problèmes à l’effort.. il faudra aussi renforcer le sphincter de l’urétre (canal urinaire de la vessie) par SEF, il faudra renforcer la musculature périnéale (manuelle et SEF et BFB) mais surtout il faudra apprendre à verrouiller son périnée à l’effort en position orthostatique dynamique.. ce que la CMP ne fait pas ce n’est pas son but ..

  8. Génial :)) je viens de lire l’article sur le blog, et j’ai retrouvé les exercices que j’avais faits avec la sage-femme :))
    Et je trouve que cette rééducation devrait être faite déjà avant d’accoucher !!!
    Bien sûr, après ces exercices, on connaît son périnée, mais c’est effectivement tout son corps qu’on apprend à sentir, à écouter. J’ai eu aussi cette sensation d’avoir le « mode d’emploi » de ce qu’on ne voit pas, qu’on ne parle pas, bref qui « n’existe pas » ou presque… Les clés d’une chaîne de muscles dont j’ignorai l’existence !!
    J’accouche dans 2 mois et demi de mon 2ème enfant, et je suis persuadée que je ne le vivrai pas pareil après ça !

  9. Pingback: La maternité et la féminité face à la norme by lesvendredisintellos - Pearltrees

  10. Je suis à ma 3 éme séance de rééducation du périnée avec la méthode CMP, réalisée par une sage femme. Je trouve cette méthode super. J’avais fait une 1ère rééducation du périnée avec une sonde qui travaillait « pour moi » dans un 1er temps et dans un 2ème temps je devais contracter mon périnée toute seule en vérifiant sur un écran. Résultat de cette méthode, je contractait tous mes muscles, des abdos jusqu’aux pieds, sans jamais avoir pu localiser mes muscles du périnée. Je n’ai d’ailleurs pas terminé mes séances car cela me fatiguait beaucoup sans aucun résultat. Aujourd’hui, avec la méthode CMP, j’ai enfin pris conscience des différents groupes de muscles du périnée. Et je suis très étonnée d’avoir pu y arriver aussi vite. Les images qu’utilise ma Sage Femme sont très faciles à s’imaginer: Fleurs à 5 pétales (nénuphar), ailes de papillon, cymbales, bec d’oiseau,… Le toucher vaginal qui ait réalisé pendant ses exercices de contractions, aident aussi dans un 1er temps à localiser beaucoup plus facilement chaque groupe de muscles. De plus, au mur du cabinet, il y a 2 schémas où sont représentés les différents groupes de muscles. Ce schéma permet pour moi aussi de mieux localiser les muscles. Et comme la déjà écrit « coco » c’est super de découvrir « des muscles dont j’ignorai l’existence !! » et d’avoir le mode d’emploi pour les faire travailler seule pendant toute sa vie. Je me sens beaucoup plus autonome avec cette méthode et plus efficace. Pour celles pour qui cela n’a pas fonctionné, à mon avis c’est que soit les images employée n’étaient pas les bonnes et qu’il faut vraiment se concentrer sur les images les yeux fermés dans un lieu calme et bien installée. Ou que les muscles étaient vraiment trop détendus (grosses fuites urninaires), dans ce cas ma SF utilise la sonde avant la méthode CMP.

  11. Bonjour,

    je suppose que vous êtes un site de SF ? je vois que vous avez une trés belle planche d’anatomie périnéale sur votre site….. Peut on se la procurer par votre intermédiaire ? quel est son prix ? merci de votre réponse.

    Ange cavaroni
    thérapeute UG

    • Bonjour,

      Désolée mais votre com m’a bien fait rire, car je n’ai rien d’une sage femme, et les Vendredis Intellos (avec un titre pareil, pourtant, peu de doute à ce sujet) sont un blog de mise en commun de connaissances de blogueurs « lambda » sur le thème de la parentalité.
      Aucune idée d’où se procurer cette planche, je crois me rappeler avoir trouvé l’image via une recherche Google Image et être tombée sur un site de vente de posters justement.
      Bonne recherche !

      • Désolé je pensais que c’était un site sur la CMP des SF .. bon pour le poster je vais chercher merci…

  12. Re-bonjour, je n’avais pas tout lu.. Vous parlez de SEF « électrostimulation vaginale » mais vous faites indirectement ..(??!!) de la pub pour un matériel Sport Elec…!! il se trouve que étant moi même spécialisé en SEF périnéale depuis 30 ans je puis vous signaler qu’il existe des matériels portables plus performants pour la rééducation périnéale par voie endo-cavitaire que le Sport Elec qui comme son nom l’indique est plus particuliérement une stimulateur sportif musculaire qu’un stimulateur périnéal et que dans un programme de SEF vaginale les paramétres sont bien précis et varient par rapport à ceux de ces matériels dits « de renforcement musculaire »… Il serait bon que vou conseilliez des stimulateurs dédiés à la rééducation périnéale et non pas des stimulateurs dédiés aux sportifs.. Merci.

    • Là encore vous me faites beaucoup rire (merci pour ce samedi plein de sourires !), car j’ai mentionné Sport Elec pour le bonheur tout simple de retrouver cette pub extraordinaire avec Lova Moor et ses fesses électrocutées (un grand souvenir de mon enfance télévisuelle).
      Je souhaitais juste illustrer ce qu’était l’électro stimulation rapidement et à des vues de vulgarisation.
      J’ose espérer qu’aucun lecteur n’aura eu l’idée de se coller son Sport Elec (mais ça existe encore ces trucs là ??) sous l’arrière train ! Dieu du ciel !!

      • Hé que oui çà existe.. c’est pour çà que je me suis permis cette mise au point.. il y a des appareils spécialisés pour le périnée, l’incontinence et la sexualité et ceux pour le sport.. même en chambre LOL.. j’aime bien votre site il est ouvert et c’est super @+

  13. Les interventions répétées et drolatiques de M. Cavaroni me font découvrir un tas de com’ auxquels je n’ai jamais répondu. Je suis désolée mais n’étant pas sage femme (et je pense que l’introduction de mon post le disait bien), je me suis sentie dépassée par la teneur « technique » de vos réponses.
    Nous sommes d’ailleurs en train de chercher un Guest sur le sujet plus large du périnée.

    • Que oui, on va avoir un Guest, je les travaillerai au corps jusqu’à ce qu’on ait toutes les précisions nécessaires!!!! Merci à toutes et tous de vos questions qui me permettront de les soumettre pour réponse à nos experts!!! Et Merci à La Tellectuelle pour son humour et sa répartie!!! Décidément ce billet passionne les foules!!!!

    • Mea culpa je suis allé à l’éssentiel, trop vite finalement un peu comme tous les mecs sur cette brave terre….

    • je pratique la rééducation périnéale depuis 30 ans et j’ai été en son temps en 1980 un des précurseurs avec une poignée d’amis kinés. Je continue les formations et enseignements aux SF et MK; Si vous avez des questions où je puis être utile et répondre dans ma sphère de compétence, je suis disposé à vous rendre ce petit service.

        • Alors deux options : la premiére demander d’abord à votre cardiologue si votre P.M. est compatible ou non avec une stimulation életcrique intra corporelle à distance (vaginal). En général ce n’est pas compatible car risque de déréglement du PM. ce qui n’est quand même pas le but recherché. La seconde en effet est de faire ses séances périéologiques avec un biofeedback (appareil de mesure EMG du travail musculaire, appareil de mise en évidence de la bonne ou mauvaise fonction, appareil de contrôle des exercices musculaires périnéaux sur écrans (avec une sonde à 2 ou 4 électrodes, cette derniére solution (sonde 4 électrodes) étant bien plus pointue et plus rentable en termes de mesures feedback). Le thérapeute devra aprés un apprentissage couché vous faire travailler debout et vérifier ce qui se passe « à l’intérieur vaginal » avec une sonde adéquate (celle utilisée préalablement ) lorsque vous toussez, sautez, montez ou descendez une marche, portez un poids.. ce qui s’appelle le contrôle du verrouillage à l’effort… incontournable contrôle. Il faut y ajouter un travail au doigt bien entendu.Vous voilà rassurée ?

      • l’obstétricien qui m’a accouchée ne voulait pas avouer à une confrère qu’il s’était complètement planté, résultat : un périnée complet compliqué sans antibiopraphylaxie dont il s’est bien gardé de me parlé, et que j’ai découvert quand j’ai fait l’infection à pyo 5 jours plus tard… plusieurs mois après j’ai de nombreuses brides douloureuses. Mon périnée est très cicatriciel, sensible, et j’ai l’impression que ma paroi recto-vaginale s’est réduite à un mince feuillet. malgré 4 mois de rééducation manuelle avec ma SF, je ne récupère pas de tonicité vaginale, sans compter les difficultés à aller à la selle (douleur et sensation de prolapsus). y aurait-il une autre méthode de rééducation plus adéquate?
        merci d’avance pour votre réponse.

  14. Pingback: Ton périnée, c’est pour la vie : découverte et écoute de son corps, féminité, câlins, accouchement … [vacances des VI] « Les Vendredis Intellos

  15. Pingback: Périnée périmé ? |

  16. j’ai un prolapsus depuis 2 ans et je ne sais pas si c’est encore efficace pour moi la méthode CMP, j’aimerai avoir un avis et me dire s’il faut utiliser un pessaire ou se faire opéré.

    • Je pense que vous ne risquez rien à tenter une rééducation par la méthode CMP. Pour le reste j’essaie de voir s’il existe des recommandations à vous faire lire sur le sujet et je reviens commenter le cas échéant.

    • Pratiquant la méthode CMP, je me permets de tenter une réponse : ça dépend !
      C’est à voir en fonction de multiples facteurs tels le degré de prolapsus, votre gène, votre age, vos motivations … En général, la rééducation, le pessaire et l’intervention chirurgicale ne répondent pas tout à fait aux mêmes situations. (mais on peut combiner rééducation et pessaire ou rééducation et chirurgie). Le mieux serait surement de consulter une sage-femme pratiquant la CMP pour avoir son avis sur l’efficacité d’une rééducation, (pas forcément sur le prolapsus lui même mais sur vos symptomes et votre gène) et un gynécologue pour avoir un avis sur l’utilité de l’intervention.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.