Enfants/Adultes, même action, réaction différente

Scène 1 : Un petit garçon de 3 ans, au hasard le mien, mais vous pouvez aussi prendre le votre, ou votre fille ça marche aussi, d’ailleurs c’est mieux si vous imaginez votre enfant !!! Donc je reprend : votre loupiot d’amour, à table, se décide à faire plus ou moins semblant de jongler (la lance doucement 1 ou 2 fois en l’air) avec son assiette, vide d’accord mais pas en plastique, non une assiette de grand. Vous visualisez la scène ? vous imaginez votre réaction ? Oui ? Parfait !!!!

Scène 2 : votre Chéri d’amour , à table, d’humeur taquine, qui se met à faire semblant de jongler avec son assiette  (la lance en l’air et fait mine de la faire tomber). Vous visualisez la scène ? vous voyez votre réaction ? Oui ? Parfait !!!

Avez vous remarquez : on a tendance à gronder, voir gueuler quand la fatigue est là, après notre loupiot; et à traiter papa de coquin tout en rigolant avec ses enfants !!!!

  « Bizarre » en fonction de notre âge, le même geste peut être assimilé à une bêtise ou à une plaisanterie.

  De même n’avez vous jamais eu ce genre de réflexion : « Si tu étais un gamin, tu te serais fait engueulé », tout en souriant.

  Alors qu’est-ce qui fait la différence ?

*L’âge: avec l’âge on obtient des droits, et on les obtiens quand ? A la majorité ? Quand on travail ? Quand on a un chez sois ?

*Lorsqu’on s’est faire la différence entre le bien et le mal ?

*Quand on s’est répare entièrement seul ses bêtises ?

*Quand on connait les règles, les limites et que l’on sais celle que l’on peut transgresser pour un temps et de qu’elle manière on à le droit de les transgresser

Je pense, du moins pour mon cas, que c’est un mélange de tout.

Déjà en entend souvent les parents dire : « Tu feras ce que tu veux quand tu seras chez toi ! ».

Et puis surtout on veux tellement apprendre les limites et les règles à nos enfants que l’on a peur si on les laisse les transgresser sans rien dire qu’ils n’en respecte plus aucunes.  On veut leur apprendre à bien se comporter.Peut être aussi une peur du quand dira t-on si nos enfants se mettent à faire les pîtres à tout bout de champs. Une envie de perfection.

Et puis, la fatigue journalière aidant, on n’a pas envie de devoir ramasser (en plus du reste) des morceaux d’assiette, si celle-ci échappe aux mains de notre loupiot; d’ailleurs n’y aurait-il pas là un manque de confiance dans les capacités de notre loupiot !!!!

De ce fait on est plus intransigeant avec nos enfants qu’en vers nous même et les autres adultes.

Depuis que j’ai fait ce constat, j’essaye de relativiser certains comportement de mes loupiots, surtout que ce sont de grands farceurs qui adorent faire des blagues et rigoler !!!

Et toi tu  réagis comment dans ce genre de situation ?

D’ordinaire, ceux qui gouvernent les enfants ne leur pardonnent rien, et se pardonnent tout à eux-mêmes.
Fénelon

Laetibidule

Publicités

6 réflexions sur “Enfants/Adultes, même action, réaction différente

  1. Merci de ta contribution… ça me fait penser à une des idées développées dans Le concept du continuum de J. Liedloff… selon elle (je résume à outrance!) un des malheurs de l’être humain est d’avoir été élevé dans l’idée que « demain » le bonheur viendrait, « demain » il serait adulte, libre de ses choix, libre de ses actes… mais que pour l’heure il fallait attendre… sauf que… rien ne vient jamais réellement!!! Puis elle décrit (en l’idéalisant peut être un peu je dois l’admettre) la vie des jeunes enfants dans la tribu amazonienne où elle a passé plusieurs années, cette peuplade ayant une manière très différente de la nôtre d’envisager l’éducation des enfants… elle émet l’hypothèse que nos enfants se comportent de manière maladroite et dangereuse simplement parce que nous nous attendons à ce qu’ils réagissent ainsi et qu’ils se conformeraient aux injonctions implicites contenues dans nos mises en garde…
    En lisant ça, j’étais au parc avec mes affreux… j’ai tout d’un coup réalisé que dans ce lieu où je les estimais en sécurité, ils étaient en réalité en train de s’adonner à des activités que j’aurais jugées très dangereuses ailleurs..et ça n’avait rien à voir avec le revêtement pseudo-goudron-mou qui ornait le sol… Je réalisais d’un coup que ce parc était rempli d’enfants montant debout sur des maisons perchées à plus de 2mètres du sol, se tenant d’une main sur un pont de singe branlant, etc etc… et au final, sans dire qu’il n’y a jamais d’accident dans les parcs, je dois dire que comparé aux risques qui sont pris, ils restent très marginaux…!!! A méditer donc!!! Je t’envoie l’extrait si tu veux!!!

  2. Pingback: Education : quand il faut interdire… « Les Vendredis Intellos

  3. Pingback: Le débriefing de Mme Déjantée Déc.2011: La société des individus Partie 2 « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.