Quand les origines sont remises en question…

Maman d’un petit franco-belge (ou belgo-français, c’est pareil), c’est assez naturellement que le livre « Vous êtes français? Prouvez le! » a attiré mon attention.

On y fait part des difficultés pour les français nés à l’étranger ou de parents nés à l’étranger de faire reconnaitre leur « qualité » de français. Et ça fait froid dans le dos.

Le livre est divisé en deux grandes parties : une enquête (sur les difficultés, les textes de lois etc etc), et des témoignages.

Et ça commence trèèès fort, avec un homme qui doit prouver, non pas SA qualité de français, mais bien celle de ses enfants! (qui sont nés en France) Oui oui, Mr est bien français, reconnu comme tel par l’administration mais il doit prouver que SES enfants sont français. Heureusement pour eux, la mère a eu la « bonne idée » de naître sur sol français, ce qui fait qu’ils n’ont pas à demander un certificat de nationalité française…

Mais pour ceux dont les parents ont eu la mauvaises idée de naître à l’étranger, de les faire naître à l’étranger, voir, d’être étranger naturalisé français, un parcours du combattant commencer. Un vrai bras de fer avec l’administration, qui peut broyer les gens.

Du jour au lendemain, c’est toutes vos origines qui sont remises en questions. Vous vous croyez français. On vous le dit depuis des années, voire des décennies? Et ben l’administration, elle, a un doute. Des fois que l’on vous l’ai octroyé par erreur…

Ca doit être extrêmement destructeur, de se voir renier par le pays que l’on considérait, que l’on considère toujours, comme sien. C’est ce qui ressort des témoignages d’ailleurs : le choc, l’incompréhension, la douleur, la colère…

Ce qui me gêne aussi beaucoup, c’est que l’on reproche aux jeunes issus de l’immigration de ne pas s’intégrer. N’est ce pas aussi à la république de faire sienne leurs richesses culturelles, d’évoluer, de les accueillir? Comment s’intégrer quand on doit toujours et encore prouver qu’on est français?

Je rajouterai qu’il y a eu, en Juin, un projet du gouvernement pour exiger « des personnes nées en France de parents étrangers nés à l’étranger «qu’elles choisissent entre la nationalité française et leur(s) nationalité(s) étrangère(s)» lors de leur demande de naturalisation. » (Libération du 21 Juin)

Je finirai en citant les paroles de la chanson « d’Alee et les nouveaux nés », « Je chante » : « Pourquoi ici ou au pays, on m’appelle toujours l’immigré? Pourquoi c’est dur d’être un p’tit beur breton un petit peu trop beurré? »

Voilà, un début de réflexion, pas très abouti mais j’ai vraiment trop de mal à faire bosser mes neurones ce matin… Moi, ça me fait me poser beaucoup de questions tout ça, et vous?

La Farfa

Publicités

5 réflexions sur “Quand les origines sont remises en question…

  1. Difficile question, chez nous aussi. Mon père est pied-noir d’algérie mais né avant l’indépendance, pas de problèmes. Les parents de mon compagnon sont nés en Tunisie, de familles franco-italiennes, français depuis plusieurs générations, on lui a demandé de prouvé sa nationalité française sur plusieurs génération! le calvaire! surtout que jusqu’à présent, il n’avait jamais eu de problème pour sa carte d’identité, mais le passeport… et c’était en 2006… c’est une grosse claque dans la figure, je crois qu’il a eu l’impression d’être renié, déshérité… Il a même rencontré un fonctionnaire du tribunal qui n’a pas cru en son nom, parce qu’il a une tête… orientale…

    • C’est drôle… ma mère est d’une famille italo-tunisienne aussi… et je sais pour l’avoir vu galérer dans les papiers ô combien l’administration française est compliquée!!
      Merci à la Farfa pour cet article intéressant sur un sujet loin d’être clos!!! Pour ce qui concerne le projet de loi de demander l’abandon de la seconde nationalité en cas de prise de la nationalité française.. il me semble qu’en fait ce n’était qu’un coup médiatique, la disposition n’étant en réalité légalement inapplicable.. mais je n’arrive plus à me souvenir des arguments…

  2. C’est ça, c’est super violent comme attitude de la part de l’état. J’ai fini le bouquin, j’étais révoltée!

  3. C’est vrai que j’en ai pas mal entendu parler récemment de ce problème… C’est vraiment triste !!! Surtout quand on voit les sacrifices que certains doivent faire pour obtenir la nationalité française. On doit se croire coincé dans la 5ème dimension quand ça nous arrive… Je vais rajouter ce livre à ma liste de lecture.

  4. Pingback: Nous transmettons (aussi) ce que nous avons reçu [mini-debrief] « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.