Le développement du goût

https://lesvendredisintellos.files.wordpress.com/2011/10/madonnaspaghettipour-dolce-gabbana_landscape_gallery.jpg?w=300

Pendant mes grossesses j’ ai fait très attention a mon alimentation. Notamment a cause de ma non immunité a la toxoplasmose ( Note pour plus tard manger une poignée de terre du jardin ) et des différentes maladies auxquelles sont plus sensibles les femmes enceintes.

Au revoir Roquefort, rillettes, ou sushis…

 

Mais je n’ ai pas changé pour autant mon régime alimentaire de base, a savoir très méditerranéen, enfin surtout italien.

 

Pasta, pasta, pasta mais pas que…

 

 » Lors de la grossesse, les aliments consommés par la mère sont en partie perçus par son enfant à travers le liquide amniotique. L’enfant vit alors ses premières expériences avec les différentes saveurs. Un phénomène similaire se reproduit également via le lait maternel lors de l’allaitement. Par ces différents contacts avec les goûts, l’enfant développe rapidement des préférences alimentaires  »

 

Et il y a quelques jours je me suis rendue compte que je continue a influer sur les goûts de mon bébé a travers ce que je choisi de lui donner a manger. Et ce aussi bien  a travers ce que je lui prépare moi même qu’ a travers les petits pots que je peux lui acheter.

 

Par exemple pour le midi je me retrouve avec des spaghetti bolognaise ou de la ratatouille. Et pour le soir risotto de légumes et encore plus parlant légumes à l’ italienne/gnocchi.

 

Et pourtant je ne pars avec aucune idée préconçue quand je choisis les menus mais mes choix se portent instinctivement vers des plats qui me rappellent a mes origines

 

« les habitudes culinaires spécifiques à chaque culture, telle que l’utilisation d’épices lors de la préparation des mets, influenceront l’appréciation et la recherche de certaines saveurs chez les enfants (ex. : utilisation de piments forts chez les Mexicains).  »

 

Est ce qu’ inconsciemment, j’ essaye de raccrocher mon fils a ses racines en passant par l’ alimentation , Est ce que mes origines conditionnent ma façon de nourrir mes enfants ?

 

On verra plus tard pour l’ osso bucco, la pizza, le tiramisu …

 

Et si Zozo s’ y met aussi, le mélange choucroute/cannellonis, ne pourra qu’ enrichir son goût des bonnes choses, ses goûts, même si par la suite je ne doute pas qu’il voudra choisir ses menus tout seul

 

Et chez toi, la culture influence t- elle la nourriture ?

Préenbulles

 

Source :  Mylène Duplessis Broch, nutritionniste,  » Le développement du goût « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.