L’attachement au premier regard ?

Pendant ma grossesse, mon beau-père (pédiatre), nous avait fait passer à Mr Sioux et moi un article médical du  Docteur Marc Piliot, pédiatre à la maternité Gustave Dron (Tourcoing, Nord) et président de la CoFAM. Dans cet article, il expliquait la théorie que ses observations lui avaient permis de bâtir, concernant les premiers éléments fondateurs de l’attachement entre la mère et l’enfant, et plus particulièrement le premier regard.

N’ayant pu conserver ledit article, j’ai retrouvé une interview de ce médecin dans le livre « Attendre bébé… autrement » dont j’avais un peu parlé ici. En voici quelques jolis extraits :

« Avant même le sein, la première chose que va chercher le nouveau-né, c’est le regard. C’est le regard qui donne un sens à ce qu’il vit. Nous, les humains, sommes les seuls mammifères à utiliser le regard comme moyen de reconnaissance, comme langage d’amour et non pas comme simple signe d’agressivité. Ce regard du naissant est extrêmement perçant. C’est c que j’ai appelé le « proto-regard » (du grec prôtos : premier). Pour les mères qui souffrent de problèmes socio-psychologiques, ce regard a un côté très constructeur. Pour les autres, il est très impressionnant. En témoignent les réflexions de certaines mamans : « on a l’impression d’être en relation avec son âme », « on dirait qu’il contient toute la sagesse du monde ». Pour la maman, le premier regard de son bébé crée un « élan maternel » à tout jamais. Pour le nouveau-né, il l’humanise et le transforme en être de conscience et de pensée, en être de désir. »

Notons tout d’abord qu’il se garde bien de parler d’ « instinct » maternel, ce sentiment si sujet à débat.

Ensuite, si cette théorie est à la fois intéressante et poétique, elle peut aussi s’avérer anxiogène, prise au pied de la lettre. Avec Mr Sioux, je me souviens qu’on s’était dit en rigolant : « On a pas intérêt à le rater ce premier regard, sinon tout sera foutu entre Bébé Sioux et nous !! ». Un peu comme les différentes théories du « tout se joue » avec tel âge…

Mais le médecin nous rassure :

« Mais que les mamans – nombreuses, après tout ! – qui n’ont pas eu la chance de vivre pleinement ces premiers instants se rassurent. L’être humain possède une capacité extraordinaire à s’adapter, à réparer. C’est le phénomène de résilience, popularisé par Boris Cyrulnik. »

Un dernier extrait de l’interview, décrivant ces premiers instants et les comportements « types » (s’il fallait généraliser bien que tout le monde sache qu’aucun couple mère/enfant ne rentre vraiment dans ce moule) des protagonistes :

« Après une période de repos ou de veille calme de quelques minutes, le nouveau-né commence à avoir un regard extrêmement concentré et intense, avec un maximum vers 20 minutes de vie. Il s’intéresse surtout au visage – notamment les yeux – et au sein de sa mère. […]

 La mère, elle, commence d’abord par effleurer les bras et les jambes du nourrisson, puis elle le touche plus franchement, le caresse, le respire, aussi. Intuitivement, elle place son visage en position de face à face pour qu’elle et son bébé se regardent dans les yeux. Enfin, elle se met à lui parler d’une voix haut placée, la « voix de mère », comme disent les chercheurs, remplie de sonorités particulièrement attirantes pour le bébé, qui aime les voix aigues ».

Retrouvez cet article sur mon blog, avec un soupçon de notre histoire, à Pti Tonique et moi !

Madame Sioux

Publicités

3 réflexions sur “L’attachement au premier regard ?

  1. Et parfois le contact s’établit avant même le premier regard, avec le toucher. La première sensation qui est restée très forte dans ma mémoire, une fois mon petit garçon sorti de mon ventre, son cordon le reliant encore à moi, c’est de sentir son corps tout chaud et humide contre mes reins. J’ai accouché sur le côté et la sage-femme a déposé mon bébé contre mon dos un instant. Cette sensation est restée gravée dans ma mémoire… Le premier peau à peau!

  2. Pingback: De la naissance de l’amour chez l’enfant… et les parents (mini-débrief) « Les Vendredis Intellos

  3. Pingback: L’attachement parents/enfants: un remède anti-violence, indispensable à l’autonomie ? [mini débrief] « Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.