Empathie et enfant !!!

C’est en voyant la mine de Miss S se décomposer à la vue de sa soeur qui pleurait et donc pleurer à son tour que j’ai pensé à faire un article sur l’empathie pour les VI.

Miss S répond aux rires et aux pleures de son frère et sa soeur par des rires et des pleures, simple imitation ou empathie ? 

De même en crèche, il est fréquent de voir des enfants de 18 mois qui donnent un doudou, une sucette ou un jouet à un petit qui pleure; Empathie ou seulement une recherche de solution pour faire taire des pleures qui dérange ?

 

Pour commencer, plongeons nous dans le dico pour définir quelques termes :

Empathie : capacité de ressentir les émotions de quelqu’un d’autre.

L’empathie est une notion complexe désignant le mécanisme par lequel un individu peut « comprendre » les sentiments et les émotions d’un autre individu.

Sympathie :*Penchant naturel, spontané et chaleureux de quelqu’un vers une autre personne : Ressentir une vive sympathie pour quelqu’un.

*Participation à la joie, à la peine d’autrui : Recevoir des témoignages de sympathie à l’occasion d’un décès.

*Bienveillance, disposition favorable envers quelque chose : On voit très bien où vont ses sympathies.

L’aptitude d’un enfant d’âge préscolaire à ressentir de l’empathie pour d’autres personnes est influencée par son vécu, par l’attitude de son entourage à son égard, par les événements dans le monde dont il entend parler et par les comportements qu’il constate autour de lui à l’égard d’autrui.

L’empathie peut se définir de la façon suivante : l’aptitude à percevoir les sentiments ressentis par une autre personne et à se mettre à sa place. L’empathie devient sympathie lorsqu’une personne exprime sa compassion ou sa tristesse, en réaction aux émotions ressenties par une autre.

 

 

  Au fur et à mesure que cette aptitude se développera chez votre enfant, vous pourrez constater différentes choses :

  • Il posera plus de questions sur les sentiments ressentis par autrui à la suite de certains événements ou de certaines situations.
  • Il vous posera des questions précises sur vos sentiments dans certaines situations.
  • Il commencera à parvenir à ses propres conclusions sur les sentiments d’autrui dans certaines situations.
  • Il se mettra à manifester à la fois de l’empathie et de la sympathie au cours de jeux à faire semblant. Il dira, par exemple, à une poupée ou à un camarade de jeu : « Ne pleure pas, Bébé. Maman va arranger ça. »
  • Il commencera à réconforter quelqu’un et à lui montrer qu’il se préoccupe de lui.

Les parents doivent être conscients que cette aptitude à l’empathie et à la sympathie d’un petit se répercute dans différents domaines de sa vie : 

  • sur ses interactions avec les autres et sur ses réactions à leur égard;
  • sur sa conviction de pouvoir faire évoluer une situation dans l’intérêt de quelqu’un d’autre;
  • sur son réseau relationnel;
  • sur sa personnalité actuelle et sur sa future personnalité d’adulte.

Le rôle des parents

Comme parents, nous pouvons fortement favoriser l’acquisition de cette aptitude par nos enfants. Si les parents manifestent de la sensibilité et de la réceptivité à l’égard des besoins de leur bébé ou de leur trottineur, ceux-ci deviendront des enfants d’âge préscolaire plus confiants et plus à l’aise dans leurs relations avec les autres enfants.
Les comportements suivants des parents peuvent également contribuer au développement de l’aptitude à l’empathie et à la sympathie de leur petit :
  • Lui parler des réactions des autres enfants à son comportement, par exemple s’il blesse un autre enfant; lui proposer des solutions.
  • Lui donner l’exemple de la compassion envers autrui pour qu’il prenne conscience des réactions suscitées par une telle attitude.
  • Prendre le temps de lui parler des émotions et des sentiments liés à des situations ou à des problèmes donnés.
  • Saisir toutes les occasions de l’amener à comprendre qu’il peut faire plaisir à quelqu’un grâce à un geste attentionné.

Source : Naître et grandir  

 

A nous de montrer l’exemple à nos enfants, à répondre à ses questions, à lui expliquer les conséquences de ses actes , lui apprendre la générosité et le respect !!!

L’empathie est présente dans l’enfant mais on doit l’aider à se développer

 

Dès la naissance, les bébés perçoivent les émotions de leurs proches. Mais si nous éprouvons de la tristesse, ils ne viendront nous réconforter que quatre ans plus tard.

« Une faculté importante pour la vie en société : l’empathie peut conduire à aider autrui. Mais se mettre à la place des gens permet éventuellement de les manipuler ou d’appuyer là où ça fait mal. »

Des années de maturation du cerveau sont nécessaires avant que cette capacité s’exprime pleinement. L’enfant ne montre ainsi d’empathie – et ses corollaires : réconfort, jeux coopératifs… – qu’à partir de 4 ou 5 ans. Est-ce à dire que le bébé ne comprend pas les émotions des gens qui l’entourent ? Loin de là. Mais « il n’a pas encore les moyens cérébraux pour contrôler ses émotions et prendre de la distance avec autrui, appuie J. Decety. Or ce n’est qu’à cette condition que l’enfant peut se mettre à la place des autres sans perdre son identité ».

Source : La recherche 

 

Revenons à mes deux exemples:

Miss S pleure en réponse aux pleurs de sa sœur. Elle comprend son sentiment et du fait de son âge, elle fait corps avec elle dans les pleurs. Sa sœur est triste, alors elle est triste.

Quand aux petits de 18 mois, ils ont eux aussi compris que les bébés étaient tristes, et si ils comprennent le sentiment, ils n’éprouvent pas encore de l’empathie, car même si ils essayent de le consoler, c’est par imitation de ce qu’ils ont vu (l’adulte qui donne une sucette ou un doudou à un bébé qui pleure); mais ils sont donc sur la bonne voie !!!

Je pense donc qu’il est important d’expliquer par des mots adaptés à l’enfant ce qu’il peut ressentir mais aussi ce que les autres peuvent ressentir.

Sa sœur pleure, on lui explique pourquoi, sont frère rigole on fait de même.

Respecter les sentiments de l’enfant et lui apprendre à respecter ceux des autres afin de développer son empathie à bon escient.

Tel un arbre, l’empathie doit pousser doucement dans un climat adapter, afin de s’épanouir pleinement  !!!

Laetibidule

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Empathie et enfant !!!

  1. Pingback: De la naissance de l’amour chez l’enfant… et les parents (mini-débrief) « Les Vendredis Intellos

  2. Pingback: Empathie enfantine : comment l’écoute active la cultive « Les Vendredis Intellos

  3. Pingback: Ces étiquettes qu’on colle à nos enfants et ados | Les Vendredis Intellos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.