Dire « non », ce n’est pas « poli »

Pour ma première participation aux Vendredis Intellos, je voulais parler de la difficulté que l’on a parfois à entendre le « non » de notre enfant. Je ne parle pas la phase d’opposition des 2-3 ans, ou le « non » est parfois quasi-permanent. Non, je parle du « non » qui nous pousse dans nos retranchements, celui qui est inacceptable socialement.

Peut-on refuser d’aller à un goûter d’anniversaire, après avoir reçu des mains d’une camarade de classe un joli carton d’invitation, colorié par ses soins?

Ma fille (4 ans), s’est ainsi retrouvée « coincée » dans une situation où le « non » n’était pas vraiment politiquement correct…

J’ai dû rassembler toutes mes souvenirs d’ateliers de communication non-violente, d’écoute active (les Faber & Mazlich, Thomas Gordon et compagnie) pour ne pas répondre à son « Je ne veux pas y aller ! » par un « Mais comment ça, tu ne veux pas y aller? C’est génial ! En plus, c’est la première fois [enfin… !] que tu es invitée à un goûter d’anniversaire ! »…

Comment concevoir que sa fille n’avait PAS envie d’aller au goûter d’anniversaire d’une « copine » de classe? Surtout, je ne me voyais pas du tout annoncer à la maman de la copine en question « euh ben ma fille n’a pas trop envie de venir à la fête… » Barrière de politesse totalement infranchissable.

Et le problème aussi, c’est l’amnésie enfantine qui fait que l’adulte, généralement, a trié inconsciemment ses souvenirs et n’a gardé en mémoire que les super fêtes d’anniversaire où tout le monde s’est trop amusé… il est alors incapable de se mettre à la place de son enfant. Et oui! MOI je sais que c’est super (en général…) un gouter d’anniversaire. Mais comment ma fille le saurait-elle?

Il m’aura fallu une semaine entière pour finalement réussir à entendre son « non ». Il aura fallu qu’elle éclate en sanglots quelques heures avant le début de la fête fatidique. Il aura fallu que me revienne en tête une idée-clef du livre d’Isabelle Filliozat, Au cœur des émotions de l’enfant :

Quand nos enfants perturbent notre espace, quand nous ne savons pas comment réagir, quand nous sentons que nous n’agissons pas en fonction d’eux mais de nos propres parents ou plus généralement du regard d’autrui, posons-nous la question :

Qu’est-ce qui est le plus précieux pour moi ?

Quand j’ai mis dans la balance la détresse de ma fille et l’éventuel désagrément d’un désistement de dernière minute pour la maman qui recevait, j’ai eu une étincelle révélatrice.

Cela s’est soldé par un coup de fil à la maman en prétextant une grosse fatigue passagère de ma fille [Ben non, je n’ai jamais pu avouer qu’elle n’avait simplement pas envie d’y aller… J’ai des progrès à faire…]

Grâce à ces précieuses méthodes d’écoute active, qui nous aident à écouter nos enfants de telle manière qu’ils arrivent à nous parler, ma fille a fini par me dire un peu plus tard : « Mais maman, personne ne m’a jamais demandé si j’avais envie, moi, d’aller à la fête d’anniversaire ! ». Eh oui! Tout avait déjà été décidé à l’avance, sans la consulter, tout le monde ayant présupposé que bien sûr, ma fille serait ravie d’aller passer une super après-midi avec des camarades de classe…

Pour en finir avec cette histoire, qui m’a vraiment remuée, ma fille me disait: « quand ce sera mon anniversaire, je demanderai à mes copines: dis, est-ce que tu veux que je t’invite à ma fête d’anniversaire? » Eh oui, du haut de ses 4 ans, elle avait tout à fait compris que tout résidait dans le « est-ce que tu veux? » …

Mamaurèle

Publicités

2 réflexions sur “Dire « non », ce n’est pas « poli »

  1. Pingback: Transmission : nos tabous, nos valeurs [mini – débrief] « Les Vendredis Intellos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.