Les secrets du cerveau féminin

http://images-booknode.com/book_cover_les_secrets_du_cerveau_feminin_34048_250_400

Il y a quelques années, l’Homme a reçu ce livre en cadeau : Les Secrets du cerveau féminin du Docteur Louann Brizendine. Je saute sur l’occasion des Vendredis Intellos pour en parler, car il m’a toujours laissée dubitative…

Voici son résumé :

On sait depuis longtemps que les hormones (la testostérone chez l’homme et les œstrogènes chez la femme) affectent notre comportement et notre perception du monde. Mais il aura fallu attendre les progrès de la science et particulièrement de l’imagerie cérébrale pour prouver que le cerveau – cet organe essentiel – a un sexe. N’en déplaise à certains, il existe bel et bien un cerveau féminin ?

Pourquoi les femmes sont-elles plus intuitives et plus douées pour la communication, plus sujettes aux sautes d’humeur, plus soucieuses de leur apparence à l’adolescence et plus préoccupées de leur épanouissement personnel à la ménopause ? Pourquoi ont-elles tendance à éviter les conflits, à ressentir les émotions des autres, à moins penser au sexe que les hommes ? La réponse à toutes ces questions et bien d’autres encore se situe dans les circuits, la taille de certaines zones et la biochimie de leur cerveau.

Anecdotes et cas d’étude à l’appui, ce livre passionnant est un document exceptionnel et d’une importance cruciale dans le débat contemporain sur l’identité humaine, la part de l’inné et de l’acquis, et l’aventure génétique. En révélant les secrets du cerveau féminin, il permet aussi aux hommes et aux femmes de mieux se comprendre, et donc de mieux s’entendre.

Outre le fait qu’on ne lésine pas sur l’importance du livre et que je trouve ça un peu suspect, certaines questions me dérangent dans le sens où j’ai du mal à faire de cas particuliers, des cas généraux…

Est-ce que toutes les femmes sont vraiment plus soucieuses de leur apparence à l’adolescence ( et pourquoi à cette période de la vie seulement) que les hommes ? Pas sûr…

A propos de la communication, je n’ai pas d’exemples flagrants de différence entre hommes et femmes, oui je connais des femmes douées en la matière, mais également des hommes.

Et, je pense que l’on peut faire ce type de constat par toutes les questions soulevées dans cet ouvrage…

Je ne nie pas l’existence de différences entre hommes et femmes, je relève simplement le fait qu’elles sont plus ou moins fortes, et qu’elles existent même au sein de chaque sexe.

Quel est l’intérêt de mettre en exergue de telles différences, lorsqu’on sait qu’elles ne sont pas homogènes ?

Bref, je ne conteste pas la véracité du propos tenus par cet éminent neuropsychiatre (diplômée d’Harvard et de Yale, of course…), mais, j’aurais apprécié un discours plus nuancé, relevant la possibilité de dépasser ces différences.

Sandy les bébous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.