Soigner l’enfant sans le séparer de ses parents – un exemple

Ce devrait être, autant que faire ce peut, l’objectif de tous les professionnels ayant pour but de mettre au point des méthodes de traitement pédiatriques devraient avoir en tête – de la même façon que rien ne réchauffe voire ne régule mieux un nourrisson que le contact de la peau de sa mère (ou les usages parfois inappropriés de la couveuse).

A une échelle moindre, c’est la préoccupation dont se prévaut l’industriel Philips pour la mise au point d’une technique visant à guérir le nouveau-né de sa (presque) traditionnelle jaunisse tout en lui permettant de ne pas être éloigné de ses parents.

La solution développée par Philips se présente comme une couverture qui peut envelopper entièrement le bébé. L’intérieur est muni de LED bleues reliées électriquement par des conducteurs intégrés entre les fibres. Il est couvert d’une couche de diffusion optique qui répartie uniformément la lumière sur la surface. Ainsi, le bébé subit un bain de lumière bleue au plus près de la peau, sur tout le corps, sans risques particuliers puisque les LED émettent peu de rayonnement infrarouge et UV.

Le système est encore au stade de développement, mais il montre déjà beaucoup de promesses. Selon Philips, il est aussi doux qu’une couverture normale et offre un traitement efficace, tout en laissant la possibilité aux parents de prendre le bébé dans les bras sans interrompre le traitement.

Extrait d’un article de l’Usine Nouvelle (ouais, je lis des trucs super sérieux pour mon boulot) : Des LED bleues pour traiter la jaunisse des nouveaux-nés.

De la lumière bleue pour les nouveaux-nés atteints de jaunisse, rien de révolutionnaire me direz-vous. Mais si ! Lisez plutôt :

Je trouve ça chouette que des industriels (même si j’imagine bien leurs motivations profondes et que je ne me fais pas trop d’illusions sur leur altruisme) se penchent sur des traitements permettant de conserver le contact parents/nouveaux-nés, au lieu des considérations standards qui font que, dans la mesure où c’est pour la « santé » de l’enfant, les parents et les bébés ne vont pas se plaindre d’être un peu séparés, faut savoir ce qu’on veut hein !!!!

J’avoue que je fais des suppositions parce que nous, nous avons eu la chance que le taux de bilirubine de Pti Tonique ne soit pas trop élevé et ne nécessite pas de mise en couveuse sous lumière bleue. Quand je vois déjà à quel point il appréciait d’être dans son berceau, j’imagine même pas comme ça l’aurait énervé d’être dans sa couveuse sous des lumières bizarres, loin de moi. On me disait juste de le mettre près de la fenêtre, car la lumière naturelle du jour est aussi efficace que la lumière bleue, dans la mesure où on sort le bébé ou qu’on l’expose suffisamment (évitez juste le soleil dans la figure quoi !). Et puis de toutes façons, avec l’allaitement, ça ralentit voire empêche temporairement la destruction de ladite bilirubine alors c’était pas si dramatique qu’il reste un peu jaune : d’ailleurs, mon bébé était juste magnifiquement hâlé !

J’aurais aimé continuer cet article avec d’autres éléments sur les soins du nouveau-né, tirés de ma lecture actuelle de « Pour une naissance à visage humain » de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau mais je crois que ça sera pour la prochaine fois.

Maman Sioux

Publicités

2 réflexions sur “Soigner l’enfant sans le séparer de ses parents – un exemple

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.