Occuper ses enfants en voyage

Les voyages forment la jeunesse et les vacances sont des moments privilégiés. Heureusement après ces banalités, tout n’est pas encore dit. On me dit régulièrement qu’,imposer des voyages à un petit ne sert à rien car il n’en profite pas. Hé bien si, et dès le départ ! Miniglobetrotteur est relativement sage dans les transports  mais s’ennuie furieusement les rares fois où il est dans une voiture, seul à l’arrière et (encore car j’y tiens) dos à la route. J’ai donc cherché des idées  dans l’ouvrage « Occuper ses enfants en voyage » de Anne Delacour, découvrant ainsi la collection Loisirs et jeux des P’tits LUS. Il propose des idées pour tous les âges mais globalement plus réalisables à partir de 2 ans, quand la parole est acquise.

Il est vrai que voyager avec des enfants n’est pas toujours facile. Il n’y a pas que les enfants qui s’ennuient. Le voyage peut être long, on peut avoir mal au coeur et on doit rester assis pendant des heures, parfois même attaché avec une ceinture de sécurité. Cela semble complètement incompatible avec l’état même de l’enfant ! Pourtant un voyage avec vos enfants, c’est aussi une occasion unique de passer du temps avec eux ! Ni vous ni eux n’avez grand-chose d’autre à faire pendant tout ce temps. Profitez-en !

Décidément donc le trajet en lui-même, ça se prépare et pas uniquement l’itinéraire ou les papiers d’identité. Après les consignes de sécurité et listes d’objet à prévoir,  le livre est découpé en chapitres liés aux types de jeux : de société, de devinettes, calmes, pour se défouler, jeux de mots…  La section « apprendre en voyage » avec les départements, régions, quizz, géorgraphie locale se termine sur cet avertissement :

Les week-ends et les vacances doivent rester des moments de repos et d’amusement pour vos enfants. Ne pratiquez ces jeux qu’à leur demande et arrêtez dès qu’ils font état de lassitude.

Parce que oui, probablement certains parents en font une question de principe. On peut être mauvais joueur à tout âge !

J’y ai trouvé des idées à adapter pour Miniglobetrotteur qui n’a que 15 mois, comme les jeux d’observation sur les voitures, camions,  nuages, paysage.  L’arrivée des premiers mots permet des jeux de répétition et je suis certaine qu’il aimera qu’on s’invente des histoires à partir des objets qui nous entourent. Pour le moment, je n’avais pensé qu’à prendre ses livres préférés, de quoi manger (ça occupe un moment !), une trousse avec des petites choses insolites pour lui à manipuler quand il était plus petit et instaurer notre rituel du petit magazine acheté avant de monter dans le train ou dans l’avion.

Pour les plus grands, j’ai retenu pour le moment : raconter une histoire à plusieurs, théâtre d’improvisation, l’histoire des occupants de la voiture/place d’à côté et les chants :

Silence, on chante ! Commencez par écouter une chanson que votre enfant connaît bien en chantant tous ensemble ? Au bout d’une minute, baissez le volume complètement en continuant à chanter. Après 15 secondes environ, augmentez à nouveau le son et vérifiez que vous êtes bien dans le rythme. Ce jeu peut être amusant même avec de très jeunes enfants, dès 2 ans, qui riront de voir leurs parents bafouiller une fois la musique revenue !

La partie que j’ai le moins appréciée est celle des jeux vidéos et DVD. Certes, la question ne se pose pas encore et quand la sieste en voyage cessera, j’aspirerais peut-être ce moment d’isolement et de tranquillité. Mais je trouve que c’est totalement contraire à l’idée de voyager ensemble et d’en faire un moment de qualité.

Un livre que je ressortirai régulièrement pour piocher de nouvelles idées au fur et à mesure de l’évolution de mon petit garçon.

Miniglobetrotteur

2 pensées sur «Occuper ses enfants en voyage»

Laisser un commentaire