Désir de maternité ou pas….

Ce matin, dans l’émission Les Maternelles le thème était « Je ne veux pas d’enfant, c’est grave » ?

Ce sujet m’a toujours intéressé, je l’avais d’ailleurs déjà évoqué il y a quelques temps.

Peut-être est-ce dû au fait que plusieurs femmes autour de moi ( d’âges vraiment très varié) ont refusé d’avoir d’avoir des enfants ou s’interrogent encore…

Ou peut-être parce que c’est quelque chose qui m’effraie… Bien que je le comprenne tout à fait, cette absence de désir de maternité, alors que je me sens tellement accomplie depuis que je suis mère déclenche en moi une forme de tristesse, d’empathie pour la personne ( qui n’en a sans doute pas besoin).

La psychologue qui intervenait sur le plateau des maternelles disait, à ce propos, que la société a du mal à accepter ces femmes qui ne veulent pas d’enfant car elle font rejaillir en nous des instincts primaires qui tiennent à la perpétuation de l’espèce, à la raison même de notre existence.

J’ai toujours considéré que cette absence de désir de maternité devait être écouté et accepté. Qu’une femme ne devait pas se forcer à avoir des enfants. Pour son bien-être à elle et pour celui des enfants potentiels.

Est-ce que ces femmes sont égoïstes ? Je ne crois pas. En tous cas, elles ne le sont pas plus que nous les mamans qui faisons des enfants alors que l’avenir risque de ne pas être tout rose…

Avoir un enfant, c’est beaucoup de contraintes ( lapalissade…), nous les acceptons parce qu’avoir un enfant c’est ce que nous désirons plus que tout. Mais, si ce désir est inexistant comment accepter tout ce qu’être mère implique ( perte d’indépendance, manque de sommeil, fatigue, angoisses dès que les enfants sont loin de nous…) ?

Ce que soulève cette question est la problématique de la complétude de la femme : une femme peut-elle être complètement accomplie même si elle n’a pas eu d’enfant ?

Je suppose que la réponse est, aujourd’hui positive. De nos jours, les femmes dispose de tellement de moyens pour être épanouies qu’il n’est plus nécessaire de passer par l’enfantement pour parvenir à cet état. Et, si durant les siècles passés, une femme ne devenait une femme qu’en mettant au monde un enfant, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Mais, cette situation pose un véritable problème lorsque le conjoint est lui, habité par ce désir d’enfant. Le dialogue ( comme d’habitude…) est alors primordial. Pour ce que j’en ai vu, ce peut-être une véritable cause de rupture…ou de grossesse : l’une des participantes à l’émission a finalement eu une petite fille ( et révèle que c’est aussi difficile qu’elle l’imaginait, d’avoir un enfant !)…

Sandy les bébous

Publicités

Une réflexion sur “Désir de maternité ou pas….

  1. Pingback: Le corps des femmes (mini débriefing) « Les Vendredis Intellos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.