Enfants placés par les services sociaux pour cause d’obésité

L’article de mamanpoussinou  sur le casse-tête de l’alimentation des enfants m’a rappelé le cas de cette famille britannique  qui risque la perte de la garde de ses enfants à cause de leur obésité. Quatre des sept enfants de cette famille de Dundee risquent d’être placés à cause de l’incapacité des parents à contrôler leur poids malgré de nombreuses interventions des services sociaux.

“The couple, who have been married for nearly 20 years and are not being named to protect their children’s identities, were given a ‘draconian’ ultimatum three years ago …

Warned that the children must slim or be placed in care, the family spent two years living in a council-funded ‘Big Brother’ house in which they were constantly supervised and the food they ate monitored.

But despite subjecting them to intense scrutiny, social workers did not impose rules on what food the children should eat, and there was apparently little or no improvement” Source: Daily Mail, Jane Simpson 05 Septembre 2011

« le couple, qui est marié depuis près de 20 ans et n’est pas nommé pour protéger l’identité des enfants, avait été sujet d’un ultimatum draconien il y a de ça 3 ans …

Prévenus que leur enfants devaient perdre du poids ou seraient placés, la famille a passé deux ans à vivre dans une maison HLM type « Big Brother » dans laquelle ils étaient constamment supervisés et  la nourriture qu’ils consommaient suivi.

Mais malgré ces dispositions draconiennes, les travailleurs sociaux n’avaient pas imposé un régime particulier à ce enfants et il n’y a apparemment pas eut d’amélioration »

Quand les services sociaux ont commencé à s’intéresser à ce cas les enfants pesaient:

  • 16 stones / 101,6kg pour le garcon de 12 ans
  • 12 stones / 76,2kg pour la fille de 11 ans
  • 4 stone / 25,4kg pour la petite fille de 3 ans
  • le poids de l’enfant le plus jeune n’est pas connu

La première chose qui m’est venu à l’esprit en lisant cet article est la répercussion que cela allait avoir sur ces enfants, seront-ils seront en meilleurs santé et plus heureux en les ôtant de leur milieu familial? Probablement pas mais face à des enfants qui se dirigent certainement vers une vie de problèmes médicaux, ne doit-on rien faire ? Dans le cas présent, il semblerait qu’on ait donné deux ans à ces parents mais aucune méthodologie. N’aurait-il pas été plus constructif de les aider dans cette démarche vu qu’il était évident qu’ils avaient des difficultés à contrôler l’alimentation de leur famille ?

Et puis, n’y-a-t-il pas d’autres facteurs à prendre en compte ? La génétique, des facteurs économiques et sociaux, l’environnement (accès facile à des parcs / activités sportives). Ce couple de Dundee est en surpoids, vient d’un milieu simple dans une région de la Grande-Bretagne où il y a un fort taux d’obésité.

Et puis la société partage peut-être une part de cette responsabilité. Il y a quelques années le chef britannique Jamie Oliver avait enquêté sur les menus servis dans les cantines britanniques et les résultats étaient navrant : poissons pannés, frites et hamburger… La plupart des menus n’étaient absolument pas équilibrés et ceci pour des raisons de couts mais aussi sans doute de facilité. Le plus navrant dans cette affaire est que certaines mères des écoles cobayes du programme pour des repas plus équilibrés ont manifesté contre l’initiative et allaient jusqu’à passer des hamburgers à leurs enfants à travers les grilles de l’école.

Le problème est certainement devenu un problème de société mais je ne pense pas que « punir » puisse régler la situation. Je comprends bien que certaines personnes associent le « gavage » (oui le mot est dur) de certains enfants à une forme de torture mais il n’y a clairement pas une intention de nuire de la part de ces parents. C’est le rapport à la nourriture qui est un problème : oui, manger est un plaisir mais la nourriture est surtout un fuel qui aide notre corps à fonctionner. En mettant trop l’accent sur l’aspect hédonique et pas assez sur l’aspect médical, notre société a sans doute contribué au problème de surpoids grandissant chez les jeunes enfants et les adolescents. Encore une fois, et comme presque tout, je pense qu’il faudrait sans doute adopter une approche plus pédagogique que punitive. Donc suivre ces enfants de Dundee pendant deux ans, oui mais le faire sans les conseiller sur leur alimentation, non… Et vous qu’en pensez-vous ?

French Girl in London

Publicités

2 réflexions sur “Enfants placés par les services sociaux pour cause d’obésité

  1. coïncidence des vendredis intellos :)
    et oui l’accompagnement et le soutien plutôt que la culpabilisation et la sanction, je ne peux imaginer la souffrance des parents d’être niés dans leur rôle de parents, et l’image parentale pour l’enfant déjà en souffrance …

    • Et oui… coïncidence intéressante! Sinon tout à fait d’accord… d’autant que les parents sont également obèses et sont sans doute dans le déni de la gravité de la situation et doivent donc vivre cette décision dans l’incompréhension totale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.