L’alimentation et le poids de nos enfants, un casse tête ?

Depuis que je suis devenue maman, une de mes préoccupations premières est l’alimentation de mon Poussin, et donc son poids puisque les deux sont quand même liés.

Ca a commencé le jour de sa naissance, quand, à peine sorti de mon ventre, je l’ai mis au sein et que j’ai constaté qu’il avait du mal à téter. Je voyais bien qu’il avait faim mais il n’y arrivait pas ! Mes tétons étaient peut être trop petits (c’est ce que j’ai pensé) et puis ma montée de lait n’avait pas encore eu lieu… Je me suis dit la même chose le lendemain, puis le sur-lendemain, mais mon bébé avait toujours faim et j’étais incapable de le nourrir comme il se doit (il faut dire aussi que je n’ai eu aucun conseil ni soutien à la maternité, personne pour m’aider et j’ai galéré !)

J’ai beaucoup souffert psychologiquement de cette situation !

J’ai réclamé à plusieurs reprises des biberons de complément, sans pour autant vouloir abandonner l’allaitement, mais je ne supportais plus de voir mon bébé « affamé » (il tétait un peu quand même mais ce n’était pas du tout suffisant…) Il a donc perdu beaucoup de poids les premiers jours, vous me direz que c’est normal, un bébé perd environ 30% de son poids à la naissance mais là, il avait perdu plus ! J’ai donc eu ce biberon de complément, il ne « devait » en boire que 30ml mais il l’a engloutit en entier, je le savais, il avait bien faim, malgré tout ce que les infirmières, sages-femmes et aides soignantes me disaient !

Une fois à la maison, j’ai continué l’allaitement mixte pendant 4 mois et demi, mon lait n’arrivant toujours pas beaucoup malgré les stimulations, les granulés, et autres conseils de la PMI (c’est sûrement dû à un problème soit héréditaire (ma maman n’a jamais eu de montée de lait) soit hormonal, je ne le saurai que si j’arrive à concevoir un 2ème enfant… Bref, je m’égare !

Alors au début, mon Poussin était en dessous des courbes de poids, puis il est arrivé au milieu, puis dès que nous sommes passés exclusivement au lait en poudre, il a commencé à être dans la partie supérieure de la courbe de poids.

A chaque visite chez le pédiatre, encore maintenant, ma 1ère question est « est ce que Poussin est dans les normes niveau poids ?« . D’ailleurs, « les normes », ce terme me fait bien sourire…. mais ce n’est pas l’objet de cet article.

Il est trop rond ? Surtout pas de régime !

Toutes les mères s’inquiètent du poids de leur tout-petit…

C’est très fréquent. Dès ses premiers mois, elles sont nombreuses à ne pas supporter que leur bébé ait des bourrelets. Or, jusqu’à deux ans, c’est tout à fait normal ! Pourquoi cette obsession ? Parce qu’on les a culpabilisées pendant leur grossesse, parce qu’elles sont préoccupées par leur poids – les Françaises sont les plus minces des Européennes et celles qui se considèrent parmi les plus grosses -, ou simplement parce qu’on parle beaucoup d’obésité dans les médias et qu’elles en ont peur pour leurs enfants.

Quelle est la meilleure attitude à adopter ?

En parler à son pédiatre, qui a à sa disposition un outil, la courbe de corpulence (l’IMC, Indice de Masse Corporelle) inscrite au carnet de santé. Elle déterminera si le tout-petit est réellement un peu rond ou pas. On peut d’ailleurs tracer soi-même cette courbe si le médecin ne le fait pas. En tout cas, une maman ne doit pas mettre au régime son enfant de son propre chef, aucun aliment ne doit être exclu de son assiette.

Si l’enfant est un peu enveloppé, que fait le nutritionniste ?

Il ne met pas non plus l’enfant au régime – sauf parfois à l’hôpital, en cas d’obésité sévère. Il accompagne les parents dans la rééducation alimentaire du tout-petit, et de la famille. De l’activité physique régulièrement, de nouvelles règles (on n’autorise pas l’ouverture du frigo à tout heure du jour, par exemple) et les mêmes pour tous… L’erreur principale des mamans ? Les quantités trop importantes qu’elles servent. Un enfant de 4 ans ne doit pas manger la même quantité que son frère de 8 ans !

Point de vue du DR Dominique-Adèle Cassuto, nutritionniste spécialisée dans le comportement alimentaire des enfants et adolescents, coauteure de « Ma fille se trouve trop ronde » chez Albin Michel, dans un article du magazine Famili n°212 p110

Cette préoccupation majeure pour moi (sans qu’elle soit pour autant obsessionnelle, je ne passe pas mon temps à le peser ni à vérifier la moindre quantité de ce qu’il va manger) vient sans nulle doute du fait que je suis moi-même « assez loin » des « normes » et que je ne souhaite absolument pas que mon Poussin vive ça !

C’est difficile de devoir subir des problèmes de poids ! Il suffit que je repense aux cours d’écoles, primaire, collège et lycée pour me rappeler les moqueries dont j’étais la cible, à cause de mon poids. Et puis c’est dangereux pour la santé, ça fatigue l’organisme, ça engendre des problèmes, …

Si Poussin avait des problèmes de poids, ce qui n’est heureusement pas le cas, son IMC est bonne pour le moment, je ne sais pas exactement comment je réagirais. Je ne le mettrais certainement pas au régime, il est bien trop petit pour ça ! Je pense que je tenterai dans un premier temps, avec l’aide du pédiatre ou d’un nutritionniste, de rééquilibrer son alimentation….

Maman poussinou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.