La place du père…(mini débrieffing)

L’évolution de la société a quelque peu bousculé la place du père. On est loin de l’homme qui partait bosser pour nourrir sa famille tandis que maman gérait la baraque et les mioches, ne laissant son mari prendre part à l’éducation que pour coller une bonne torgnole en guise d’autorité suprême.

Mais aujourd’hui, comment trouver sa place dans sa toute nouvelle famille, quand on passe de deux (à se regarder dans le blanc des yeux) à trois (à regarder ce bébé qui vient, avec ses 50 centimètres, prendre toute la place dans le lit et bouleverser notre vie) ?

La mère cane a cherché à se documenter sur le sujet. Elle est (mal) tombée sur un ouvrage d’Aldo Naouri qui estime que la société actuelle a « éjecté le père en privilégiant la mère et en hissant l’enfant en haut de la pyramide familiale ». Autant dire que la mère cane, habituée à jeter des pavés dans la mare, ne manque pas de s’insurger en lisant cela!

Elle voulait trouver des réponses quant au problème de la place de chacun dans une structure familiale. Les propos simpliste d’Aldo Naouri ne lui ont pas convenu, elle s’interroge (et de fait, nous interroge) sur le rôle que peut tenir l’homme. Elle refuse qu’on colle obligatoirement des étiquettes et que l’on fasse systématiquement cette distinction homme/femme.  L’homme ne pourrait-il pas être « paternant »?

Au contraire, Kiki the mum ne pense pas que l’homme doive être le double de la mère. Ni un rôle unique d’autorité. Ni le modèle du père qu’il a pu avoir. Elle annonce que c’est pas simple, d’être papa, d’autant que le  père passe souvent moins de temps avec son tout jeune enfant, et qu’il n’a pas de repères prédéfinis desquels il pourrait s’inspirer. Mais, elle recommande chaudement aux hommes la lecture de ce qu’elle nomme la « bible des pères », un ouvrage de René Frydman dont elle nous livre quelques extraits.  Ce que j’aime le plus dans l’article de l’auteure de l’avis de maman, c’est sa première phrase, qui incite à la réflexion: « On ne naît pas père, on le devient ».

Cette citation, ô combien vraie est une transition qui sied à merveille à l’article de Cécilie. Cette dernière met des mots sur les sentiments ambigus que peut éprouver un père face à l’allaitement maternel. Sur les frustrations, les inquiétudes, les méconnaissances…Grâce à des extraits issus d’un ouvrage écrit par le Docteur Benoît,elle nous donne quelques solutions afin que le père ait une place d’importance dans le quotidien de tous les membres de sa famille.

Dans certaines familles, on ne se pose pas toutes ces questions sur la place du père par rapport à la mère. Pas parce qu’on s’en fout, hein…mais parce qu’on est seule à assumer le quotidien. ça ne choque plus personne aujourd’hui. Mais à Londres, le système politique accuse ces familles non conventionnelles de tous les maux. Des émeutes? Ah, bah tout ça, c’est rien qu’à cause de ces gosses élevés par des mères ado célibataires , sans travail et qui vivent aux crochets de l’ Etat (même que c’est pour avoir de la tune qu’elles les ont fait, leurs morveux.) J’exagère à peine le portrait dressé par le Daily Mail et traduit par notre French Girl in London. Portrait blindé de préjugés, démenti par les statistiques et heureusement contrecarré par une initiative positive que French Girl nous incite à lire: un blog où sont recueillis d’émouvants témoignages  de familles monoparentales.

Nan, mais franchement, c’est vrai, pourquoi donnerait-on une meilleure éducation juste parce qu’on fait partie du schéma dit traditionnel du papa/maman/bébé? (et au mieux, un petit garçon, puis une petite soeur, un chien, et un lapin nain.)

N’est-ce pas la société qui, en faisant de la famille conventionnelle la seule et unique marque de normalité, pose un regard biaisé sur elle-même?

Il n’y a qu’à se plonger dans un livre de littérature de jeunesse, comme nous propose MammaLoup. En effet, cette dernière accuse la LDJ de ne pas suivre l’évolution de la société : l’image de la famille « traditionnelle » yétant sur représentée par rapport à la réalité des foyers (je confirme: mission impossible pour trouver un livre sur la naissance du ptit frère où la maman serait en réalité la marâtre). Dans sa diatribe, Mamma Loup énonce l’idée que la famille monoparentale, homosexuelle, recomposée, ne soit pas seulement utilisée comme une chose exceptionnelle, façon mode d’emploi. Mais qu’on puisse aussi retrouver cette réalité dans les albums pour enfants.

Des débats dans tous les sens, comme quoi, ce rôle de père, présent, absent, différent n’est vraiment pas aisé à appréhender. Mais comme le dit la mère cane, finalement, il n’y a pas de règle concernant la famille.  Ce que je pourrais traduire par chacun fait comme il peut avec ce qu’il a…(oui, j’suis moins poète que la mère cane!)

C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, aujourd’hui…comme j’ai pu, pour lier ces différents articles, tous aussi intéressants les uns que les autres, que je ne peux que vous conseiller de lire dans leur intégralité (en cliquant sur les liens!).

Pour ma part, c’était ma première contribution aux vendredis intellos en tant que marraine…et j’espère que j’ai trouvé ma place, et compris mon rôle! Bonne semaine à tous et vivement la suite! Maman Bavarde.

Publicités

6 réflexions sur “La place du père…(mini débrieffing)

  1. ouais un peu mini le débriefing mais bien ficelé quand même !
    Bravo ma bavarde, ça sent la professionnelle à plein nez ça : c’est un métier !
    et la place du père pour moi ? ah ben énorme hein, c’est simple : je ne veux surtout pas qu’il se sente lésé alors dés qu’il est à la maison, je m’efface pour lui laisser toute la place, mais alors vraiment toute la place (eh Musclor, y’a le repas qui attend et les devoirs de Numéro 1, faut accompagner Numéro 2 chez l’orthodontiste et prend Numéro 3, adore ballader celui-là …).
    Pis moins de bruit là, je suis en pleine lecture !

  2. Bravo Maman Bavarde!!! T’as tout compris!!! Tu peut être fière de toi, un peu que tu l’as trouvé ta place!!! Je ne suis vraiment pas déçue de vous avoir sollicitées, c’est super cette réflexion à tiroirs!!

  3. Pingback: Les lectures du Week-End – semaine 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s