Les pères et les mères

L’évolution récente de nos sociétés a entériné un état de fait qui a profondément altéré la dynamique familiale. – L’évolution de notre espèce lui a fait don d’une instance singulière : le père, qui joue un rôle central dans le développement de l’enfant. Sans le vouloir, mais à condition que sa place soit reconnue, il fait don à l’enfant de la conscience du temps, à laquelle s’oppose la propension naturelle de la mère, désireuse, elle, de satisfaire sans délai un enfant qu’elle a du mal à penser être définitivement sorti d’elle.
– À partir du moment où nos sociétés ont éjecté le père, privilégié la mère et hissé l’enfant au sommet de la pyramide familiale, on peut se demander comment faire pour redonner à l’enfant la conscience du temps et retrouver ce don du père ? La puériculture elle-même n’est-elle pas à repenser ? Parce qu’elle a été fondée sur les recommandations de pédiatres qui ont été eux mêmes avant tout maternants. Pas d’autre solution pour préserver, grâce à l’inestimable don du père, les prochaines générations. » Les pères et les mères par Aldo Naouri.

Cet extrait m’interpelle pour de nombreuse raisons. Je cherchais un livre expliquant le rôle des parents. Trouver sa place dans un couple qui élève un enfant, cela peut être naturel pour certains et plus obscur pour d’autres. La question se pose d’autant plus quand on a nous même vécu au sein d’une famille éclatée. Etre éduquée principalement par sa mère et ne voir son père que deux weekend sur quatre, cela n’aide pas à concevoir le rôle du père dans une éducation de tous les jours.

Je me suis donc plongée dans ce livre, en quête de réponses sur ce fameux trio: Le père, la mère, l’enfant.

J’ai été déçue par les explications simplistes de l’auteur. se référer à la nature à tout bout de champ. Il est naturel pour la mère de ceci, il est naturel pour le père de cela…Sans parler des chapitres soporifiques au possible sur une reconstitution de l’épopée de l’HOMO. Cette idée d’un rôle défini depuis la nuit des temps pour l’homme et un autre pour la femme me scandalise. Oui la femme met au monde l’enfant, mais un homme peut être tout autant maternel qu’une femme. Lors de mon accouchement j’ai accompli mon travail, j’ai mis au monde notre fils. Mais de retour à la maison force était de constater que notre fils ne voulait s’endormir que dans les bras de son père. Du jour de sa naissance et jusqu’à ses 2 mois c’est sur le torse de son père qu’il faisait ses nuits… Oui un homme peut être maternel et c’est très bien! Pourquoi doit on le distinguer à ce point de la mère. Pourquoi leurs rôle doivent ils être distincts? Ne doivent ils pas tous deux donner de l’amour à leur enfant? Considérer que l’homme est quelque part comme la femme c’est une perte? Je pense que pour ma part c’est une avancée!

Ce rôle que monsieur Naouri veut nous coller, cette étiquette, je la trouve bien désuète. Finalement la lecture de ce livre m’a conforté dans le fait et l’idée que chaque couple est différent, chaque famille est différente et que ce sont leurs membres qui entre eux doivent définir leurs rôles. Ce n’est pas à la société de nous l’imposer.

La mère cane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.