La fertilité naturelle : concevoir un bébé n’est pas si facile

Pour certaines d’ entre nous, les 6 mois d’ attente normaux avant de concevoir se transforment en 9, 12 mois, voire des années. Et à l’ approche de l’ anniversaire de l’ empereur je ne peux m’ empêcher d’ y penser.

Et tous les gens qui t’ assènent comme une vérité que faire l’amour suffit n’ont rien compris au film.

https://i0.wp.com/static.commentcamarche.net/sante-medecine.commentcamarche.net/faq/images/445-istock-000002167732xsmall-s-.png

Bébé est là, c’est le principal. On aura mis le temps qu’il aura fallu mais il est là. Toute la route, ce long chemin, envolé ? Non ? Non, jamais tout a fait. On a eu de la chance au bout de 24 mois, on a fini par réussir,  le corps a bien voulu de nouveau suivre notre désir, il aura suffit d’ un rien,  de quoi on ne sait pas. Ce que je sais c’est tout ce que j’ ai fait pendant 2 ans, tout ce que j’ ai testé, je pense avoir fait presque le  tour de ce qu’ on peut essayer. La fertilité naturelle a eu besoin d’ un coup de boost et malgré les conseils que j’ ai pu lire  il en  a fallu du temps et des efforts.

Il y en a pourtant des commandements a suivre pour que tout devienne plus facile, entre autres :

– Mangez des aliments favorisant la fertilité tant chez la femme que chez l’homme : fruits (ex : orange), légumes (ex : brocoli), noix, pains, riz et pâtes de blé entier, viandes maigres, fruits de mer, poissons, légumineuses et spiruline.

J’ ai fait ça pendant 6 mois et ça m’a vite lassé. En plus du fait de ne pas tomber enceinte, se priver n’ est pas tres bon pour le moral.

– Alimentez-vous sainement et prenez de manière régulière de l’acide folique , sans chercher la minceur à tout prix. Il arrive que certaines femmes maigres éprouvent des problèmes de fertilité. Le tabagisme, l’excès d’alcool et la prise régulière de médicaments sont aussi des facteurs reliés à l’infertilité.

J’ ai pris pas mal, beaucoup d’ acide folique mais je n’ ai pas vraiment constaté de différence.

Quand a l’ alcool et au tabac, j’ ai tout de suite arrêté apres ma fausse couche et au moment ou j’ ai tout repris je suis tombée enceinte, comme quoi.

– Bougez régulièrement sans pour autant pratiquer des sports de façon excessive. L’activité physique contribue à réduire le stress et à régulariser le cycle menstruel.

1 heure de marche par jour pour aller au boulot + 7 heures de travail intense 6 jours sur 7

Vous essayez en vain de concevoir un enfant depuis plusieurs mois ?

– Lâchez prise. Il arrive que les femmes deviennent enceintes, au moment où elles contrôlent leur stress et portent leur attention sur un autre objectif de vie.

– Cernez vos peurs inconscientes sur la question. Par exemple, est-ce que vous vous sentez suffisamment en sécurité pour explorer une telle expérience ?

– Vérifiez auprès de votre médecin que vous n’éprouvez pas de problème de coagulation sanguine comme le facteur V Leiden, déséquilibre hormonal, présence de MTS ou tout autre facteur pouvant jouer un rôle dans la difficulté à concevoir un enfant. Ces problèmes peuvent avoir une incidence sur l’infertilité et les risques d’avortements spontanés.

Alors j’ ai employé d’ autres méthodes…

J’ ai commencé par l’ homéopathie, plein de tubes dont le nom se finit en UM. Ça a marché avant la fausse couche, plus après…

Alors je suis passée a la température, chaque matin, mais j’ oubliais de la prendre ou mon thermomètre ne marchait pas je ne sais plus trop.

Alors j’ ai dilapidé une partie de ma maigre fortune en tests d’ ovulation. Ah cette joie quand le petit smiley qui rigole apparaît dans la fenêtre, n’ est ce pas Claire,  il riait ou il se foutait de ma gueule je ne sais pas trop mais ça s’est encore soldé par un échec.

Je me suis mise a arpenter les forums, a boire du thé vert et de la Vichy Célestin, a prendre du sirop pour toux grasse et de l’ aspégic nourrisson, ça fluidifie la glaire, enfin c’est ce que les copines de  » fofo » racontent et a pleurer quand les  » reds » arrivaient.

Puis j’ ai pris sans ordonnance des cachets plus fort, pas bien ça,pour booster l’ ovulation mais toujours rien.

Accessoirement j’ ai fait le poirier…

Et surtout car des gens m ‘ont réellement posé la question, j’ ai fait l’ amour…

Il n’ y a que le gynécologue que je ne sois jamais allé voir, j’ avais bien trop peur qu’il me dise que cela n’ était plus possible.

Lâchez prise. Il arrive que les femmes deviennent enceintes, au moment où elles contrôlent leur stress et portent leur attention sur un autre objectif de vie.

Au final, je me suis mise a lire dans la glaire cervicale comme d’ autres lisent l’ avenir dans le marc de café, et ça a marché, ça et un lâcher prise du a de nouvelles occupations : lecture, photos, blog, qui me changeaient pas mal  les idées.

Un soir j’ ai su,c ‘ était ce jour là ou jamais et 20 jours après j’ ai su que j’ avais eu raison de m’ écouter, que la méthode Billings que je pratiquais depuis quelques mois avait fini par payer.

Le bébé est là, j’ ai de la chance, certaines auront un parcours long, difficile, certaines n’ y arriveront jamais…

Le bébé est là, je le regarde, je l’ aime, mais je n’  oublie jamais les copines qui essaient.

Préenbulles

Source : La fertilité naturelle par Nikki Bradford

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.