Question d’image

Cette semaine, en une de Hellocoton, je suis tombée sur un billet dans lequel j’ai découvert une problématique que je n’aurai jamais à affronter avec Progéniture, blondinette aux yeux bleus et à la peau pâle : la conciliation de notre image de la beauté avec la peau noire.

Il n’empêche que Progé sera probablement elle aussi confrontée à un problème qui touche beaucoup de femmes aujourd’hui (oui, je suis persuadée que le problème d’estime de soi touche plus largement les femmes que les hommes aujourd’hui) : comment se trouver belle (et pas seulement sur le plan physique) ? Comment se voir comme quelqu’un de valeur ?

La question se retourne donc forcément vers nous, les parents : comment apprendre l’amour de soi à un enfant ? Comment élever nos enfants de manière à en faire des adultes sereins et en accord avec eux-mêmes ?

Le début de ma solution est d’abord de régler mes propres problèmes, dans l’espoir de ne pas les transmettre. Mais cela suffit-il vraiment ?

Je me permets de relayer la vidéo qu’elle a choisi pour illustrer son billet.

Ce test m’a fait monter les larmes aux yeux. Quelle tristesse dans le regard de cette petite fille qui montre à quelle poupée elle ressemble : la poupée qu’elle vient de désigner comme laide et méchante !

Il n’empêche que Progé sera probablement elle aussi confrontée à un problème qui touche beaucoup de femmes aujourd’hui (oui, je suis persuadée que le problème d’estime de soi touche plus largement les femmes que les hommes aujourd’hui) : comment se trouver belle (et pas seulement sur le plan physique) ? Comment se voir comme quelqu’un de valeur ?

Au grand désespoir de l’Homme, je suis fan de l’émission « Belle toute nue ». l’objectif est de permettre aux femmes candidates de se trouver à nouveau (enfin ?) « belle toute nue ». Même si je trouve que l’émission est bien souvent trop outrée, et trop violente dans son traitement, le discours me parait tellement sain et bon pour notre conception de la beauté de la femme que je suis fidèle au RV.
Au début de chaque émission, le présentateur place la jeune femme face à son reflet, en sous vêtements. Certaines ne se sont pas regardées ainsi, en pied, depuis plusieurs années, mais le pire a été pour l’une d’entre elle qui, à la question « Comment tu trouves ton corps ? », a répondu « Ben c’est dégueulasse… Oui, c’est dégueulasse », en enveloppant la totalité de son corps d’un geste dégouté.
Comment peut-on parler de soi ainsi, avec tant de haine et de détachement ??

Ça m’a rappelé certaines phases de mon adolescence où j’avais cette impression de ne rien valoir, de ne servir à rien. Et encore, j’ai de la chance, je suis de nature peu complexée physiquement.

Alors se pose la question qui fait que ce post n’est pas totalement hors sujet dans le cadre d’un Vendredi Intello :

Comment apprendre l’amour de soi à un enfant ?
Comment élever nos enfants de manière à en faire des adultes sereins et en accord avec eux-mêmes ?

La question se complique quand on est soi-même en lutte contre la fâcheuse manie de se sous-estimer (manie en voie de disparition chez moi, grâce à l’hypnose, ouf !). Comment apprendre à un enfant à s’aimer quand l’idée n’est pas évidente pour soi-même ?

Une de mes craintes de mère est justement de transmettre certaines de mes « névroses » à mes enfants sans rien pouvoir y faire. Ce fut une des motivations pour arrêter de me ronger les ongles et me lancer dans l’hypnose.

Je n’ai pour l’instant aucune réponse (à part régler mes problèmes pour espérer ne pas les transmettre), mais je suis d’avis que les récentes contributions sur la communication non violente et le respect de l’enfant sont le début de la solution.

Et croyez-moi, chez moi, il y a du travail à faire en terme de communication non-violente (pour tout vous dire, je peine à saisir les subtiles différences entre les phrases proposées en exemple)… Cela fera peut-être l’objet d’autres réflexions, le temps de murir tout ça.

Pour en savoir plus sur le sujet de la communication non violente, les précédentes contributions dans le cadre des Vendredis Intellos :

  • Maman Nature nous conseille un livre pour apprendre à poser des limites à son enfant dans le respect
  • Maman Sioux nous propose un autre livre pour mieux comprendre l’opposition, les pleurs et les crises de rages des enfants de 1 à 5 ans. Ça tombe bien, on est en plein dedans chez les Tellectuelle !
  • Home Sweet Môme nous fait part de deux lectures. L’une propose d’apprendre à Enseigner avec bienveillance et attire notre attention sur le cercle vicieux du jugement, qu’il soit négatif ou positif (nouveauté absolue pour moi) ; l’autre sur l’ambivalence de la récompense. Ce thème est d’ailleurs développé dans un deuxième post.

Et pour vous balader facilement dans toutes les contributions, je vous invite à vous promener dans l’arbre à perles (ou Pearltree) des Vendredis Intellos !

La Tellectuelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.