Homme ou femme, qui ne s’est jamais dit  :

Purée, faut vraiment que je m’organise ! J’en ai marre d’être toujours speed et overbooké-e !

[Si ce n’est pas votre cas, ça m’intéresse : commentez et dîtes-nous tout !]

De mon côté, je me sens souvent débordée et même si j’aime connaître les astuces des autres et lire des conseils, je suis un peu réfractaire aux « méthodes infaillibles ».
Pour autant, lorsque ce livre est paru, j’ai eu envie de le feuilleter. Pourquoi ?

  1. sûrement parce que je connaissais l’une des ses auteures – qui a accompagné ma reconversion professionnelle en 2013 – et j’étais persuadée d’y retrouver toutes ses intentions bienveillantes,
  2. ensuite parce que j’ai toujours l’espoir, malgré tout, de trouver des conseils adaptés à mon mode de vie et qui me simplifieront les choses.

J'arrête d'être débordée - 21 jours pour changer

Un peu de mieux-vivre au quotidien ? C’est parti !

Une fatigue mentale se manifeste par une grande insatisfaction entraînant une disparition de stimulation et d’émotions positives (joie, reconnaissance, bonheur, gratitude, etc). […]

La fatigue tient à ce que l’on s’impose. Repérer et agir dès les premiers signes de fatigue mentale, c’est se préserver et surtout éviter l’effondrement […]

Ne vous dîtes plus :

  • « Il est normal de courir plusieurs lièvres à la fois. »
  • « Demain j’en ferai encore plus ! »
  • « Je suis forte, ça va aller. »
  • « Je n’ai pas besoin de beaucoup de sommeil. »
  • « Je dormirai quand je serai vieille. »

Ok ??

Une révolution personnelle en 21 jours

Le livre regroupe des conseils pratiques d’organisation et des exercices de mise en situation pour être plus heureuses et sereines en 21 jours.

Je crois que c’est avant tout le format de la collection dans laquelle s’intègre cet ouvrage : il s’agit de livres qui proposent de changer d’attitude (souvent pour aller vers plus de bienveillance, envers soi-même et autrui) sur une durée de 21 jours consécutifs car il s’agirait du laps de temps nécessaire au cerveau « pour intégrer un changement et accepter de nouvelles habitudes« .

« 21 jours c’est court , mais c’est suffisant pour amorcer le changement, savoir s’organiser sans s’oublier, distinguer l’important de l’essentiel, redéfinir ses priorités et vivre sereinement en profitant de chaque instant. »

On peut suivre le guide à fond, en respectant le rituel quotidien et les étapes proposées à chacun des 3×7 jours… ou alors on peut faire comme moi : lire, picorer, noter et tenter de mettre en place ce qui nous interpelle et nous va bien !

Un guide féminin

Bon alors mettons tout de suite les choses au clair, ce guide s’adresse aux femmes – au cas où la couverture n’aurait pas constitué un indice suffisant : charte graphique, conseils dédiés (beauté, shopping, etc), … Pour autant, on est loin des magazines féminins, ça ne vire jamais mièvre, promis. Mais il se trouve que nos deux auteures, consultante en communication et coach sportif pour l’une, consultante en gestion de carrière pour l’autre, ont toutes deux décidé de s’adresser en exclusivité aux femmes dans leurs métiers.

Même si nous aimerions souvent qu’il en soit autrement, les femmes ne rencontrent pas les mêmes problématiques que les hommes dans la vie. Elles sont aussi souvent porteuses ou motrices dans de nombreux domaines pour la famille et cela paraît cohérent de s’adresser à elles pour leur donner un coup de pouce dans la diversité des choses qu’elles gèrent au quotidien, de fait.

On est donc, à mon sens, à mi-chemin entre les conseils d’organisation et le développement personnel – il ne s’agit donc pas de simples conseils pratico-pratiques comme j’ai pu lire dans un autre livre  il y a quelques temps.

Développement personnel et fédération de la cellule familiale

Le livre commence par nous suggérer de porter un regard différent sur nous-mêmes. Ca ne se fait pas en un jour mais je suis d’accord : l’indulgence est fondamentale !

Prenez le temps de repenser à vos aptitudes profondes, à tout ce que vous faîtes naturellement sans vous en attribuer le mérite, à ce que vous réalisez sans effort, sans vous en rendre compte.

Pensez à des situations que vous maîtrisez, que ce soit en famille, au travail, dans l’animation d’un cercle de copains ou dans une association. A quelles qualités faîtes-vous appel pour réussir ?

j'arrête d'être débordée, chapitre 1

début du programme pour relâcher la pression (cliquez pour agrandir)

Il y a un conseil fédérateur que j’ai trouvé marquant et amusant – ou comment rassembler toutes les personnes concernées autour du changement initié par vous-mêmes :

Créer une identité familiale

Pour renforcer cette cohésion d’équipe et ce sentiment d’appartenance, nous avons testé certaines techniques qui créent du lien dans la famille, et nous vous en proposons quelques unes.

Les auteures proposent en effet le slogan – une phrase simple ou un proverbe que l’on aime

« Famille Meyer : tous solidaires »

la mascotte (une image réconfortante choisie ensemble : photo de famille, dessins…) ou une musique (pour mieux s’unifier autour de quelques notes, la chanter en voiture, la crier dans la rue…).

Inspirés ?

Des suggestions d’organisation qui font du bien

Jouer en équipe avec son conjoint – lui faire des suggestions et accepter qu’il nous aide à lâcher du lest… mais ça peut aussi être le contraire suivant les tempéraments du couple  -, prendre l’habitude de noter ou encore « régénérer son espace » : avec ce livre, on travaille sous forme de progression et en utilisant beaucoup l’écrit comme support du travail accompli et tremplin pour la suite.

Moi, en ce moment, je rêve de simplicité et de désencombrement – le guide en parle également. Du coup, je garde depuis plus de 6 mois l’idée du tri de la garde robe mais je n’ai toujours pas eu la volonté de la mettre en œuvre. Attention, c’est radical :

Mettez sur votre lit ce que vous emporteriez si vous partiez un mois en vacances. […] Puis posez tout le reste dans des cartons. […]

Des études très sérieuses avancent que les femmes n’utilisent que 20% de leur garde-robe.

Le « au cas où » n’existe pas en matière de rangement d’armoire. […] Vous verrez qu’à la fin de la saison vous n’aurez pioché aucun vêtement supplémentaire dans votre carton, sauf peut-être pour une fête déguisée !

On parle de redonner de l’énergie à son corps, de conserver sa féminité (une notion un peu trop liée aux cosmétiques et pressurisante dans laquelle je ne me suis pas retrouvée – j’ai été un peu déçue de la vision réduite qu’il en était donnée mais heureusement, cela ne constitue pas le sujet central du livre), mettre son mental sous surveillance.

Des témoignages enrichissent et dynamisent la lecture

Des témoignages enrichissent et dynamisent la lecture

On y retrouve de l’écoute active, un peu de méditation – même quelques positions basiques de yoga pour défatiguer le corps et récupérer de l’énergie -, des pistes pour les relations avec les enfants tout comme le conjoint ou les collègues, de bonnes raisons pour s’accorder des pauses (si besoin était de se rassurer), des propositions d’organisation pour les moments-clés les plus speeds (le soir et le matin)

En conclusion, une dernière citation :

Chaque fois que nous pensons que le problème vient d’ailleurs, c’est cette pensée même qui constitue le problème. Essayons plutôt d’accepter avec philosophie les événements qui ne dépendent pas de nous : cela nous évitera de passer notre temps à râler et nous permettra d’en gagner pour réaliser des choses et agir sur ce qui est à notre portée, sur ce que nous contrôlons. Et parmi les choses qui sont à notre portée, il y a les autres, notre famille et nos amis.

Savez-vous qu’il est possible de puiser chez les autres l’énergie pour vous faciliter la vie, la rendre plus joyeuse et gagner en sérénité ? C’est ce que nous allons vous prouver maintenant. (p 43)

Et vous, vos astuces pour arrêter de vous sentir submergée par le rythme de vie qui est le nôtre ?

Amand’Ine

______

Vous pouvez aussi retrouver les auteures sur leur blog : J’arrête d’être débordée