Je viens de tomber sur un article qui m’a surprise (par sa teneur et par les chiffres) dans le Marie France de ma belle mère et j’ai retrouvé l’info sur le site de Madame Figaro :

En 2011, à peine plus de 4 % des Françaises bénéficiaient d’une contraception définitive, contre plus de 36 % des Américaines et 33 % des Canadiennes.
La stérilisation est le premier contraceptif au niveau mondial, puisqu’il est utilisé par 19 % des femmes à travers la planète, contre 9 % pour la pilule.
Source : madame.lefigaro.fr

On parle souvent de contraception dans les Vendredis Intellos, mais on oublie souvent les méthodes irreversibles, certainement parce qu’étant irreversibles elles dérangent.

Probablement que le taux de divorce élevé et le nombre de familles recomposées fait réfléchir à deux fois sur le « pas d’autre enfant » : qu’est ce qui nous garanti que l’envie d’un dernier enfant avec un nouveau compagnon ne pointera pas le bout de son nez ?

Dans tous les cas, il est heureux de savoir que la femme dispose de son corps : toutes mes femmes y ont droit, avec ou sans enfant, mariées ou pas. Et si 25% des gynécos demandent encore une autorisation écrite du mari par peur d’un procès, ils n’en n’ont légalement pas l’obligation…

Il existe deux techniques : la ligature des trompes qui existe depus 1950 (autorisée depuis 2001) et la méthode Essure, arrivée en France il y a 10 ans.La première, réalisée sous anesthésie générale, consiste à pincer les trompes avec un clip ou un anneau et nécessite une hospitalisation de 24 à 18h.
Source  : Marie France juin 2013

Apparue en France en 2002, la méthode Essure s’effectue en moins de dix minutes, en ambulatoire et ne nécessite pas d’incision. Déremboursée entre 2010 et 2012, elle est à nouveau prise en charge par la Sécurité sociale, quel que soit l’âge de la patiente. Elle doit être motivée par une confirmation écrite, au terme de quatre mois de réflexion. Comme la ligature des trompes, elle est irréversible. Environ 1 400 chirurgiens sont formés à la méthode Essure en France, un nombre encore insuffisant au regard de ceux rompus à la ligature des trompes.
Source : madame.lefigaro.fr

« Entre 10 et 15 % des femmes changent d’avis pendant cette période », précise Hervé Fernandez, chef de gynécologie obstétrique de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.
Source : madame.lefigaro.fr

Cette méthode de contraception me semble notamment une superbe solution pour les femmes d’un certain âge, potentiellement encore fertiles de manière un peu aléatoire, et qui n’ont vraiment pas l’intention de (re)faire d’enfant, et veulent une solution efficace et facile.

Notez que les deux techniques restent des méthodes contraceptives et que par conséquent elles ne sont pas fiables à 100%.
Pour la ligature, le taux est de 99,6% avec effet immédiat (source wikipedia), la procédure Essure est effective après trois mois (une vérification doit être faite) après et son taux d’efficacité est de 99,8%. (source wikipedia).

Carpediem

Pour aller plus loin :
http://www.choisirsacontraception.fr/pdf/sterilisation.pdf
http://www.choisirsacontraception.fr/moyens-de-contraception/la-sterilisation-a-visee-contraceptive.htm
Le site officiel de la Méthode 
Essure