Avant la naissance de mon second enfant, j’ai souhaité compiler dans un document excel (Mémo sur les premières semaines de bébé* que je vous encourage à télécharger et compléter suivant vos propres critères) les recommandations de différentes sources**  et cela a été une bonne feuille de route pour les premières semaines de ce nouveau bébé.

Je souhaitais rectifier le tir et mieux gérer les problèmes que j’avais eu avec mon premier enfant : grandes difficulté de ma part de gérer les pleurs du soirs, allaitement mixte à 2 mois en espérant que ce soit une solution à mon problème de fatigue, bébé qui se réveillait souvent la nuit (en tout cas trop pour nous).

Cette semaine, je souhaite commenter les points concernant l’allaitement à l’éveil et à la demande.

Allaiter à l’éveil :
C’est l’état d’éveil qui déclenche la capacité du nouveau né à bien prendre ls eine et non un horaire prédéterminé d’allaitement toutes les trois ou quatre heures. Votre nourrisson ignore ce que sont les sensations et les « horaires » de la faim. (…) Allaiter un bébé chaque fois qu’il s’éveille permet de combler ses besoins énergétiques.  (…) Le respect des signes d’éveil du nouveau-né facilite la mise en route de l’allaitement et simplifie votre vie. Initule de vous demander si le bébé à réellement faim et si vous n’êtes pas en train de le « gâter ». Avec l’allaitement à l’éveil, la prise du sein est plus facile par ce qu’elle survient au moment où le bébé est le plus apte à le prendre.
Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers (p 41)

Les premières semaines j’ai donc systématiquement proposé au Cadet mon sein dès qu’il se réveillait, sans attendre qu’il le réclame.
Mon bébé était toujours détendu au sein et il tétait bien, beaucoup et rapidement, et je n’étais pas inquiète de ne pas le nourrir suffisamment.
Son rythme était généralement le suivant : dodo – tétée – éveil court – dodo

J’ai trouvé cela très agréable et facile à gérer. Pour mon premier j’étais au courant de l’allaitement à la demande (et pas toutes les 3 heures comme pour un biberon) mais je pense que j’avais tendance, surtout les premiers temps, à ne pas comprendre et à trop attendre, du coup l’Ainé n’était jamais très calme au sein.

Le gros avantage de l’allaitement à l’éveil c’est qu’on se pose une question de moins : il se réveille, on allaite. Point. Et c’est agréable les premiers jours de ne pas avoir à, en plus, se demander s’il a faim…

Allaiter à la demande :
Après quelques semaines, les périodes d’éveil s’allongent et dépassent le temps d’une tétée. Les rythmes du bébé évoluent et ses besoin changent. L’allaitement à l’éveil devient moins adapté et vous devez maintenant reconnaitre les demandes du bébé à travers différents signes qu’il envoie. (…) A moins d’un problème de croissance ou s’il ne souille pas assez ses couches, laissez-vous guider par l’appétit de votre bébé. L’allaitement à la demande implique que vous lui fassiez confiance.

Savoir reconnaître la demande :

  • J’ai faim
    • Se lèche les lèvres, claque la langue
    • Ouvre et ferme la bouche
    • Tète ses lèvres, sa langue, ses mains, ses doigts ou tout autre objet
  • J’ai très faim
    • Fouissements sur la poitrine ou l’épaule de la personne qui le porte
    • Se met en position pour téter, en se couchant ou en tirant vos vêtements
    • Agitations, tortillements
    • Coups sur vos bras ou sur la poitrine
    • Respiration rapide
  • Faites quelque chose et vite
    • Bouge la tête frénétiquement d’un côté et de l’autre
    • Pleurs francs

Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers (p 69)

A un moment donné le Cadet a changé de rythme, ses phases d’éveil se sont allongées, le rythme a changé.
Son rythme est devenu assez variable : dodo – tété – éveil long – tétée – dodo ou bien dodo – tété – éveil long – dodo ou bien dodo -éveil court – tété – éveil court – dodo, etc.

Il est passé de 8 à 10 tétées par 24h à une moyenne de 7 ou 8 vers ses 1 mois et environ 5 tétées quotidiennes vers 3 mois.
Dans le même temps, la durée moyenne des tétées est passée de 10 minutes à 17 minutes.

Comprendre comment l’allaitement fonctionne et l’importance de l’interaction mère/enfant qu’il faut respecter pour que le processus naturel fonctionne pleinement est important pour toutes les mères ou futures mères qui souhaitent allaiter leur bébé.

Carpediem

*Evidement ce ne sont que des conseils et chacun et chacune fera comme il voudra/pourra.

**Sources :

  • Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers (leur blog : http://bienvivrelallaitement.wordpress.com/)
  • Le sommeil le rêve et l’enfant de Dr. Marie Thirion
  • Pleurs et Colères des enfants et des bébés : Une approche révolutionnaire de Aletha Solter

Retrouvez toute la série en suivant le tag Les premières semaines de bébé