J’ai déniché ce très joli livre à la bibliothèque.
Au vu du titre, je n’ai pas compris de quoi il parlait. J’ai cru qu’Anatole avait un curieux doudou ou quelque chose du genre.

Et en fait, Anatole est un petit enfant, juste un peu différent. Un peu différent parce qu’un jour, une casserole lui ai tombé sur la tête et depuis, il la traine derrière lui. Elle est gênante cette casserole, elle rend les choses compliquée, et puis… il y a même des gens qui en ont peur, de cette petite casserole.
Alors Anatole en a marre, et de rage, il se cache sous sa casserole. Et il reste là, longtemps, longtemps… Les gens ne le voient plus, le lui parlent et pour finir… commencent à l’oublier!
Jusqu’au jour où… une dame vient voir Anatole, lui parle, le fait sortir de sous sa casserole. Elle aussi elle en a une, casserole accrochée a poignet. Alors la dame va apprendre à Anatole à vivre avec sa casserole. Elle lui fait même une sacoche pour la petite casserole. Les gens reviennent vers Anatole, trouvent qu’il dessine très bien… et pourtant, Anatole est le même qu’avant!

Ce petit livre, je l’ai lu à Surprise. Je ne sais pas qi il a bien appréhendé le problème. Il est probablement trop petit. J’ai bien vu que ça l’interrogeait cette histoire. Tant de tracas pour une casserole!

Et pour finir, je trouve la fin un peu triste, même si Anatole arrive à se faire accepter, il doit « cacher » sa petite casserole.

Et si on essayait d’accepter les gens sur qui une casserole, plus ou moins petite, est tombée?

 

En plus, les dessins sont superbes. Bref, un livre tout doux, tout poétique, pour expliquer le handicap à nos petits.

La Farfa