Améliorer la prise en charge de la prématurité en France.

Hier (le 15 novembre 2012) est sorti un article sur le site http://www.destinationsante.com concernant la prévention et la prise en charge de la prématurité en France.

Cet article, le voici :

http://www.destinationsante.com/Prematurite-un-Collectif-medecins-patients-pour-se-faire-entendre.html

Un collectif réunissant une association de parents de prématurés (S.O.S Préma)  ainsi qu’une société savante spécialisée dans la prématurité (la Société française de néonatologie) vise à apporter des propositions d’améliorations en quatres points :

- Une amélioration de la prévention et de l’information des patientes
- Une amélioration de l’accueil et de l’environnement du nouveau-né
- Une optimisation de la coordination des soins, et du suivi des enfants sur le long terme
- La mise en place d’outils pour augmenter l’investissement en recherche

Je vois d’un bon oeil cette initiative, surtout concernant la prise en charge des enfants prématurés, leur environnement, leur suivi et cette fameuse coordination des soins qui est si importante pour le bon déroulement de leur séjour en néonatalogie mais aussi une fois sortis de l’hopital, afin de leur assurer un suivi adapté vu les risques importants de multiples séquelles qui parfois ne peuvent être détectées qu’au bout de 6 ans (entrée à l’école primaire) voire plus.

Là où je me permets d’émettre un doute, c’est au niveau de la prévention et de l’information des patientes. Est-ce que cela pourrait apporter un réel bénéfice ? Une femme informée que la prématurité existe et ses séquelles ne pourra pas empêcher son corps d’attraper une infection, ou d’être victime d’hypertension menant à un accouchement prématuré.

J’estime, peut-être à tord, que le suivi de grossesse actuellement proposé est suffisant dans la majorité des cas pour détecter les grossesses à risques afin de proposer une prise en charge et un suivi adapté, même si parfois ce service n’est pas accessible à toutes (l’article parle entre autres du plus fort taux d’accouchements prématurés dans les DOM-TOM).

Cependant, m’est avis que c’est notre société qui est responsable d’une partie de ces naissances prématurées.
La plupart des femmes enceintes travaillent, et travaillent même beaucoup ! Trop sans doute pour certaines qui n’arrivent pas a lever le pied, ou refusent de le faire pour diverses raisons. Peut-être que certaines femmes ne sont en effet pas suffisement sensibilisées sur les risques encourrus par leur enfant en cas de naissance prématurée, qui fait qu’elles se disent que ca n’est au final pas si grave si leur enfant arrive trop tôt puisque "de nos jours on sauve des bébés minuscules". Oui, on les sauve, de la mort. Pas tous cela dit. Et plus ils sont petits, plus ils risquent de séquelles gravissimes. La prématurité est entrée dans les moeurs, elle a été vulgarisée et par conséquent minimisée.

Mais les plus à risque restent pour moi celles qui se voient "mettre la pression" par leurs supérieurs pour qu’elles continuent à faire comme si de rien n’était. Parfois même leur poste est en jeux, leur place dans la société, et c’est là pour moi que le bât blesse !

Alors informer les mères, c’est bien, mais leur donner réellement la possibilité de lever le pied lorsque leur corps les alerte, ça, c’est loin d’être gagné.
Les patrons qui abusent, on en connait tous, soit directement, soit indirectement dans un cercle amical/familial très restreint. Et que faire contre ça ?

About these ads
Comments
7 Responses to “Améliorer la prise en charge de la prématurité en France.”
  1. theworkingmum dit :

    A ma seconde echo on m’a dit "reposez vous" car bébé était petit… J’ai tellement flippé que ma tension a chuté en zone rouge: 3 semaines d’arret… au beau milieu du 6è mois de grossesse je crois (ça fait loin parfois). c’était ça mon éléctrochoc et pourtant je n’en faisais pas plus, pas moins… c’est le corps après qui supporte ou pas! bref, bébé est arrivé à terme et heureusement car une vraie préma… j’en connais une et c’est à vie… :-(

    • Léona dit :

      Je comprends les sentiments par lesquels tu es passée.
      Ton exemple vêcu montre bien que la prise en charge actuelle est correcte car tu as été orientée comme il se doit pour que la poursuite de ta grossesse ne se finisse pas en neonatologie, et c’est bien même si cet électrochoc fait mal. Tant mieux si ton enfant est arrivé à terme ! :)

      Ce soir j’ai du mal à dormir, car tout ceci (entre autres, comme souvent ;) ) me trotte dans la tête.
      Ca ne m’avait pas frappé sur le coup, mais là c’est le cas.
      Dire que d’informer les futures mères sur la prématurité et ses conséquences peut réduire le taux de prématurité, n’est-ce pas revenir à mettre sur les mères de prématurés une partie de la faute de ce qui est arrivé à leur enfant ? "Si j’avais su, mon enfant ne serait pas dans cette situation/serait encore en vie".
      Après coup, je trouve ca très culpabilisant pour tous les parents d’enfants prématurés, même s’il ne faut pas généraliser, nous portons tous finalement le poids de cette supposition, puisqu’une part des accouchements prématurés n’ont pas réellement d’explications.

      Mhm, je n’aurais pas dû songer à ca avant de m’endormir…

      • theworkingmum dit :

        Oui le problème est de rejeter sur les mères, parfois c’est tout simplement la faute à pas de chance, que l’on maudit bien… ça me fait mal je connais un enfant qui a été préma, il ne grossissait pas… personne ne pouvait prévoir ni etre incriminé…

  2. mmedejantee dit :

    Merci beaucoup de ta contribution!! Comme toi, je suis dubitative sur l’aspect prévention… il me semble même que la notion de "menace d’accouchement prématuré" est plus ou moins une spécificité française (à vérifier toutefois). Je doute fort également qu’il existe des mamans pour se dire "ok c’est bon, vu qu’aujourd’hui la majorité des prémas survivent, je peux faire la folle…", inversement celles qui ont à affronter les accouchements prématurés n’en sont pas responsables!!Il me semble que le mécanisme de l’accouchement est encore loin d’être mis au jour…!

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. [...] Un collectif réunissant une association de parents de prématurés (S.O.S Préma) ainsi qu'une société savante spécialisée dans la prématurité (la Société française de néonatologie) vise à apporter des propositions …  [...]

  2. [...] avant leur naissance, c’est le sujet qu’a choisi Leona, dans son article « Améliorer la prise en charge de la prématurité en France« , où elle évoque la création d’un collectif regroupant l’association de [...]

  3. [...] Améliorer la prise en charge de la maternité en France par [...]



Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 544 autres abonnés

%d bloggers like this: