Communiquer, ce n’est pas toujours facile {mini-débrief}

La communication est souvent la solution aux conflits, aux malaises, à ce qui ne fonctionne pas, que ce soit dans la vie professionnelle, dans la vie de parents, dans la vie de tous les jours. Aux Vendredis Intellos, en matière d’éducation, la communication non violente est d’ailleurs devenue un sujet récurrent! Mais communiquer, ce n’est parfois pas aisé – surtout pour ce qui concerne communiquer avec nos enfants, ou au sujet de nos enfants! Dans les deux domaines, je me suis posée de nombreuses questions: Comment communiquer avec mon bébé? Qu’est-il en âge de comprendre? Quelle est la limite entre ce que je dois lui dire, ce que je peux lui dire, ce que je devrais ne pas lui dire pour préserver mon intimité, ce que je devrais lui taire pour un temps pour protéger son innocence? Et compte tenu de mon parcours un peu particulier pour l’avoir, on m’en a posé des questions! Alors comment communiquer sur un sujet aussi intime, aussi sensible, pour lequel trouver des réponse en soi-même est déjà très difficile?

Trois contributions cette semaine nous donnent des pistes afin de répondre à toutes ces questions.

.

Mum Addict a été confrontée à un passage presque obligé dans la vie d’un enfant et que personnellement  je redoute: la mort du poisson rouge! Elle aborde donc la difficile question de la communication avec les enfants, de ce qui doit être dit, ou pas, et en particulier, que dire sur la mort.

.

Carpediem partage avec nous l’expérience qu’elle a faite avec son bébé: communiquer par langue des signes! L’article est particulièrement intéressant à mon sens parce qu’outre les bénéfices retirés – une communication possible avec le bébé bien avant l’acquisition du langage parlé – il parle aussi de tout ce qui pourrait décourager de tenter cette expérience: Comment apprendre les signes sans dépenser plus que de raison, le bébé ne va-t-il pas privilégier le langage des signes par rapport au langage parlé, et est-ce que cela ne va pas l’isoler par rapport à un entourage qui ne le comprendra pas? Carpediem nous apporte son éclairage par rapport à ces questions.

.

Enfin, Miliochka revient sur un article de Christine Overall publié sur le site web du New York Times, qu’elle résume ainsi:

Ceux qui choisissent de ne pas avoir d’enfant doivent souvent justifier leur décision. Les gens qui procréent, non. Mais ce devrait être l’inverse.

Et elle se pose la question: Faut-il réfléchir avant d’avoir des enfants? Qu’est-ce qui nous pousse à en avoir ou pas? Et les commentaires montrent que la communication sur ce sujet est plus que compliquée!

.

Bonne lecture!

About these ads
Comments
3 Responses to “Communiquer, ce n’est pas toujours facile {mini-débrief}”
  1. mmedejantee dit :

    Merci beaucoup de ton débrief!!! Je croise les doigts pour un Guest à venir sur la question de la communication avec les bébés….!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 707 autres abonnés

%d bloggers like this: